Maroc : un Mondialiste révèle les secrets de la méthode Regragui

Le sélectionneur Walid Regragui n’a pas perdu de temps avant de mettre tout le peuple marocain dans sa poche. Zakaria Aboukhlal, demi-finaliste de la Coupe du monde 2022 au Qatar avec le Maroc, a évoqué les clés du succès de son entraîneur.

Revenant sur ses débuts en pro, son arrivée à Toulouse et son parcours avec l’équipe du Maroc dans une interview accordée à Onze Mondial, Zakaria Aboukhlal (23 ans, 17 sélections, 3 buts), a décrypté la métamorphose opérée à la tête des Lions de l’Atlas par le coach de 47 ans. Il faut dire que lorsqu’il prend les rênes de la sélection à la suite de Vahid Halilhodzic, limogé par la Fédération marocaine de football mi-août 2022, le technicien se trouvait face à un défi de taille en se retrouvant propulsé sélectionneur pour la première fois de sa carrière. Le tout à seulement trois mois du Mondial qatari.

« Il mérite tout le crédit du monde »

Et pourtant Regragui allait surprendre son monde. Le tacticien s’est avéré être un véritable meneur d’hommes. Sitôt nommé, l'ex-coach du Wydad Casablanca a su trouver la recette pour motiver ses joueurs. Et son management a porté ses fruits. « Deux mois avant la Coupe du monde, on a joué contre le Chili et le Paraguay (en matchs amicaux, ndlr). C’était une grande première pour le coach et c’était vraiment bien. On s’entraînait à fond, tout le monde était super concentré », a d’abord révélé l’ailier du TFC (11 buts et 5 offrandes délivrées en 35 apparitions cette saison), avant de dévoiler les secrets de la méthode Regragui.

« Le coach sait comment nous parler et nous toucher au plus profond de notre chair. Il sait comment nous gérer. Côté foot, je n’ai même pas besoin d’en dire beaucoup, il suffit de voir notre parcours et la manière dont on a joué dans cette Coupe du monde pour comprendre la valeur du coach. Il mérite tout le crédit du monde tout simplement parce qu’il a récupéré l’équipe seulement trois mois avant la compétition. Regardez l’état de l’équipe au moment où il l’a récupérée et ce qu’il en a fait en si peu de temps, on est sur deux mondes totalement différents. Il a fait un énorme travail. Je pense que tous les joueurs du Maroc sont très heureux de l’avoir en tant que coach », a encensé Aboukhlal.

Avec un Walid Regragui en état de grâce, le Maroc reste sur une historique quatrième place à la dernière Coupe du monde, et une victoire de prestige contre le Brésil (2-1), le 25 mars dernier.

Maroc : un Mondialiste révèle les secrets de la méthode Regragui
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.