Maroc-Brésil : malgré Bounou, les Lions de l’Atlas s’offrent la Seleçao !

Dans une ambiance de feu à Tanger, le Maroc a confirmé son parcours historique réalisé à la Coupe du monde 2022 en s’offrant le scalp du Brésil (2-1) ce samedi en match amical.

Walid Regragui avait promis une équipe plus joueuse qu’au Qatar et le sélectionneur marocain n’avait pas menti : face à un Brésil qui balbutiait son football en l’absence de plusieurs cadres, dont Neymar, les Lions de l’Atlas mettaient la pression d’entrée et multipliaient les superbes mouvements sous la houlette d’un Ziyech dans tous les bons coups. C’est pourtant la Seleçao qui se procurait la première grosse occasion sur une reprise ratée de Rony dans la surface. Alors que la frappe de Mazraoui passait à côté, Bounou réalisait dans la foulée sa première erreur et sortie kamikaze de la soirée (pas la dernière…), avant de se rattraper tant bien que mal avec un double arrêt.

Boufal met le feu

Ce match s’équilibrait clairement et Bounou, de nouveau parti à l’aventure, permettait à Vinicius d’ouvrir le score… jusqu’à ce que la VAR lui vienne en aide et annule ce but pour un hors-jeu litigieux. Dans la foulée, Boufal à l’origine d’une récupération haute, profitait d’un caviar d’El Khannous pour faire parler sa technique en mystifiant Casemiro et Weverton d’une frappe en pivot pour ouvrir le score (1-0, 29e) ! Avant la pause, Ziyech, qui manquait le cadre, et Boufal, qui ratait sa reprise, gâchaient même des balles de 2-0.

Bounou dans le dur

En revanche, les Brésiliens revenaient des vestiaires avec plus de mordant et Bounou devait s’employer d’entrée face à Rodrygo. Les Lions de l’Atlas répliquaient avec un pétard d’Ounahi repoussé tant bien que mal par Weverton. Sous pression, les locaux finissaient par craquer sur une bourde de Bounou. Décidément pas dans un bon soir, celui qui a été l’un des héros du Mondial laissait la frappe lointaine de Casemiro lui filer sous le bras (1-1, 67e)…

Mais les Marocains avaient de la ressource et repartaient à l’assaut. Le coaching gagnant de Regragui faisait le reste : côté gauche, Attiyat Allah centrait pour Cheddira, qui remisait involontairement vers Sabiri, buteur d’une demi-volée (2-1, 79e). Une action 100% entrants ! 11e nation mondiale au classement FIFA, le Maroc s’offre le scalp du leader et tentera d’enchaîner mardi contre le Pérou en match amical en Espagne !

Les compos de Maroc-Brésil

Maroc-Brésil : malgré Bounou, les Lions de l’Atlas s’offrent la Seleçao !
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !