Maroc : Yamal, une menace de la part du Barça ?

Le prodige Lamine Yamal enflamme l’Espagne… et le Maroc. Alors qu’il ne s’est toujours pas prononcé publiquement quant à son choix entre la Roja et les Lions de l’Atlas, l’attaquant aurait reçu un coup de pression de la part de son club, le Barça.

On ne le présente plus. Lamine Yamal, ailier de 16 ans, pur produit de la Masia (centre de formation du Barça) et boulimique des records de précocité. Considéré comme le nouveau Messi, le fluet gaucher d’1,80 m qui compte déjà 2 passes décisives en 3 apparitions en Liga cette saison, fait l’objet de tous les fantasmes. Aussi bien en sélection espagnole qu’en équipe du Maroc.

Le coup vicieux du Barça

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue la RFEF se livrent une bataille acharnée afin d’enrôler le bonhomme à la triple nationalité hispano-maroco-équato-guinéenne. D’un côté, des rumeurs prêtant une rencontre dans un restaurant barcelonais entre Lamal et le sélectionneur du Maroc Walid Regargui, sur la foi des photos pris avec le même chef, et de l’autre une réunion entre l’international espagnol U17 (10 capes, 8 buts) et les dirigeants hispaniques, débouchant sur une supposée convocation de Luis de La Fuente dans sa pré-liste pour septembre tandis que la presse espagnole annonce à l'unission qu'il a opté pour la sélection ibérique.

Si Xavi, l’entraineur du Barça, estime après tout que « c'est la décision de Lamine », bien qu’il « préfère la Roja » pour son chouchou, du côté de la direction, on ne laisse pas vraiment le choix à Yamal. En effet, d’après les indiscrétions du média The New Arab, l’état-major blaugrana aurait informé le joueur qu’il pourrait perdre sa place dans l’effectif, s’il venait à opter pour le Maroc, alors que la CAN 2023 se profile en janvier. Un nouveau coup de pression visant à faire pencher la balance en faveur de l’Espagne. Affaire à suivre…

Maroc : Yamal, une menace de la part du Barça ?
Prudence Ahanogbe