L’intérim de Stephen Keshi à la tête des Super Eagles est terminé. Comme convenu avec sa fédération, le sélectionneur a dirigé le Nigeria lors des deux premiers matchs des éliminatoires de la CAN 2015. Le bilan est plus que mitigé avec une défaite à domicile contre le Congo (3-2) et un match nul 0-0 en Afrique du Sud. Les discussions pour son avenir au Nigeria vont pouvoir reprendre. Celles-ci avaient échoué après qu’il ait demandé un salaire de 45000 euros par mois payé en avance, refusé par la NFF. Alors que la situation à la fédération nigériane est toujours floue, Keshi a déclaré à Reuters qu’il n’était « pas sûr » de son avenir. « Nous allons voir ce qu’il se passe. Si nous trouvons un accord je resterais, si ce n’est pas le cas, je partirais », a-t-il également ajouté. Autant dire que son avenir reste incertain.