Le Nigeria est secoué ! Huitièmes de finalistes à la Coupe du monde au Brésil et champion d’Afrique en titre, les Super Eagles sont défaits à domicile par le Congo de Claude Le Roy sur le score de 3-2. Les Diables Rouges peuvent remercier un Thievy Bifouma étincelant !


Ebola n’aura pas eu raison de la rencontre. Alors que le déroulement de Nigeria-Congo au stade de Calabar a longtemps été compromis à cause de la présence du virus mortel, le match a bien eu lieu après de multiples précautions : tous les spectateurs ont ainsi été soumis à un dépistage anti-Ebola.

D’ailleurs, il aurait été dommage de rater cette rencontre du groupe A. Rien qu’en première mi-temps, trois buts seront marqués. La partie, équilibrée, allait accoucher d’une ouverture du score nigériane par l’intermédiaire de Efe Ambrose, qui smashera sa tête à cinq mètres de la ligne de but avec l’aide du portier congolais Massa, coupable d’une légère faute de main. Un but sur coup de pied arrêté à la 13e minute qui permettra au défenseur du Celtic de faire des acrobaties mais qui sera bien vite effacé.

Le show Bifouma

Dans la foulée – trois minutes plus tard – , après une erreur de déconcentration de la défense des Super Eagles, Thievy Bifouma récupère le ballon, dribble et adresse une merveille de centre en retrait pour Prince Oniangué qui trompe Austin Ejide, titularisé en l’absence d’Enyeama.

La suite de la première période fut beaucoup moins fluide, entre fautes successives et hors-jeux gâchant les occasions de part et d’autre. Mais il y avait un homme en forme répondant au nom de Thievy Bifouma. Pour sa deuxième sélection avec les Diables Rouges, l’ancien international espoir français s’est offert une passe décisive et … un but. A la 40e minute, après un une-deux somptueux dans la surface, il doublera la mise d’un plat du pied gauche.

Première défaite à domicile en match officiel depuis 1981

Sans doute dérangés par les problèmes qui touchent leur fédération, les Nigérians continueront de sombrer en seconde période. Et c’est toujours ce diable de Bifouma qui est à la baguette, marquant le troisième but congolais sur pénalty à la 54e minute.

Par la suite, la physionomie de la rencontre changera totalement. A l’abri, les hommes de Claude Le Roy se contenteront de prendre le moins de risques possible. Du coup, cela se transformera vite en attaque-défense, le Nigeria tentant de réduire le score. Notamment par l’intermédiaire d’Emenike, sur coup-franc à la 70e ou de près à la 84e. Chancel Massa repoussera tout. Jusqu’au but de Salami à la 89e minute, encore sur coup de pied arrêté, cette fois-ci sur corner.

Finalement, Claude Le Roy avait raison. Avant la rencontre, il avait déclaré que ce Nigeria-Congo serait « difficile mais pas impossible«  pour ses Diables Rouges. Bifouma et consorts ne l’ont pas fait mentir. De son côté, mauvais départ pour un Nigeria qui avait posé tant de mal à la France en huitième de finale du Mondial.

– Les compositions de départ :

Congo : Massa – F Nganga, Moubhio, Bissiki, Bouka-Moutou, Oniangue, Babele, Gandzé, Litsingi, Bifouma, Doré.

Nigeria : Ejide – Efe Ambrose, Echiéjilé, Omeruo, Oboabona, Onazi, Musa, Oduamadi, Uche Nwofor, Mikel Azeez