Tout ça pour ça… Victime des cris racistes de la part des supporters du Vitoria Guimaraes le 16 février dernier dans le championnat portugais, l’attaquant du FC Porto, Moussa Marega, avait quitté le terrain à la 71e minute, ce qui avait déclenché une vague d’indignation internationale.

Huit mois plus tard, l’Autorité portugaise de la prévention et du combat contre la violence dans le sport (APCVD) a rendu son verdict vendredi et sanctionné Guimaraes d’une amende de 55 000 euros et de «trois spectacles sportifs à huis clos». Très légère et pas vraiment dissuasive, cette sanction ne sera appliquée qu’à partir du moment où le public pourra faire son retour dans les stades, ce qui n’est pas le cas actuellement en raison de la crise sanitaire.

Pour rappel, les sanctions de la Ligue portugaise, qui avait infligé une amende dérisoire de 714 euros à Guimaraes, avaient déjà fait polémique.