15 jours après avoir été victime de cris racistes à Cagliari puis confronté au communiqué déroutant de ses propres supporters de l’Inter Milan expliquant que ce n’est pas du racisme, voilà que Romelu Lukaku est à nouveau pris pour cible… Dimanche soir, Luciano Passirani, consultant pour la chaîne italienne TopCalcio24, a ainsi fait l’éloge de l’attaquant belge avant de partir totalement en vrille et de lâcher : «Pour l’arrêter, il suffit de lui jeter dix bananes pour qu’il les mange.» La chaîne a aussitôt suspendu l’homme de 80 ans, mais le mal est fait.

Après ce nouvel incident raciste en Italie, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, a poussé un coup de gueule. «1er septembre : cris de singe à Cagliari / 15 septembre : commentaire raciste à la télévision. Mon soutien à Romelu Lukaku et à l’ensemble des victimes quotidiennes. Chaque week-end, le racisme, la bêtise et l’inculture sévissent autour des terrains de football. Il faut être ferme», a exhorté le dirigeant malgache.

En espérant que le boss de la CAF profite de sa proximité avec le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour obtenir une tolérance zéro dans ce domaine…