RDC : la FIFA nomme un comité de normalisation (officiel)

Comme pressenti depuis plusieurs semaines, la FIFA a annoncé ce lundi la nomination d'un comité de normalisation en RDC qui sera chargé de rebâtir la Fédération congolaise de football (Fecofa) sur des bases plus saines.

« Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de nommer un comité de normalisation pour la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), conformément à l’article 8, alinéa 2 des Statuts de la FIFA », a indiqué l’instance dirigeante du football mondial, dans un communiqué lundi 24 avril 2023. Au pouvoir depuis juin 2021 et la démission du décrié Constant Omari, le Comité exécutif intérimaire qui dirigeait la Fecofa, avec Donatien Tshimanga à sa tête, est donc destitué. Cette décision fait suite à des soupçons de détounerments de fonds et à une affaire de pédocriminalité couverte par l'instance.

Quatre directives pour le Comité de normalisation

Nommé pour un mandat de sept mois, soit jusqu'au 30 novembre 2023, ledit comité devra, outre la gestion des « affaires courantes de la FECOFA », laquelle constitue son premier objectif spécifique, veiller au bon déroulement de nouvelles élections à la tête de la Fédération. Plus précisément, il devra en second lieu « veiller à ce que les membres des comités électoraux soient élus par le congrès de la FECOFA en accord avec les nouveaux statuts et le nouveau code électoral de la fédération approuvés le 15 septembre 2022 ».

Troisièmement, le comité aura pour tâche de « veiller à ce que l’élection des membres et des affiliés (ligues, districts, etc.) de la FECOFA ait lieu en temps utile ». Et en dernier point, « veiller à ce que l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FECOFA soit organisée en accord avec le nouveau cadre statutaire de la fédération ».

La CAF s'exprimera mardi

Selon les précisions apportées par la FIFA, le comité de normalisation sera composé « d’un nombre opportun de membres, désignés conjointement par la FIFA et la CAF ». « Tous ces membres feront l’objet d’un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de Contrôle de la FIFA, conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA, ajoute l’autorité. Aucun d’entre eux ne sera éligible pour les postes à pourvoir lors des élections de la FECOFA, quelles que soient les circonstances. »

Cette décision va faire l’objet d’une communication de la part du Secrétaire Général de la Confédération africaine de football, le Congolais Veron Mosengo-Omba, assisté par une délégation de la FIFA, lors d’une conférence de presse CAF/FIFA, mardi à Kinshasa. L'identité des membres du comité de normalisation pourrait être dévoilée à cette occasion.

RDC : la FIFA nomme un comité de normalisation (officiel)
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.