Sénégal : Aliou Baldé chipé par la Guinée, Aliou Cissé réagit !

Aliou Cissé, le sélectionneur de l’équipe du Sénégal, a réagi à la convocation d'Aliou Baldé par la Guinée.

Ce vendredi, Aliou Cissé a comme prévu dévoilé sa liste des 26 joueurs retenus contre la RDC (6 juin à Diamniadio) et la Mauritanie (9 juin à Nouakchott) pour les troisième et quatrième journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. En conférence de presse, le technicien a réagi à la volte-face de l’ailier Aliou Baldé (21 ans).

Vraisemblablement lassé d’attendre son heure en équipe A du Sénégal, près de quatre ans après son passage chez les U17 (10 capes, 3 buts) en 2019, le Niçois a finalement rejoint le Syli National de Guinée avec qui il a fêté sa première convocation en vue des matches contre l’Algérie et le Mozambique. Un choix respecté par Aliou Cissé, qui ne désespère pas toutefois de voir le principal intéressé changer d'avis.

Les sélections viennent faire leurs courses chez nous

“Le choix de la nationalité sportive est une question personnelle. Aliou Baldé est un garçon que je connais très bien, je fais partie des gens qui l’ont amené à Diambars FC. J’ai discuté avec lui avant qu’il ne prenne cette décision. On aurait pu le convoquer au mois de mars, ça n’a pas été le cas. (…) Il sait que je compte sur lui, que le Sénégal compte sur lui, qu’il fait partie de ces jeunes qui émergent, mais à son poste il y a de la concurrence. Il faut qu’il soit patient. Maintenant, s’il décide d’aller jouer pour la Guinée, on ne pourra pas le retenir. (…) Les sélections viennent faire leurs courses chez nous, on ne peut pas empêcher ces garçons-là de décider de leur sort”, a déclaré l’ancien Parisien, fairplay.

Cissé a également cité les exemples de Pape Ibnou Ba, Babacar Niasse et Papa Ndiaga Yade, tous nés au Sénégal, leur pays natal qu'ils affronteront sous la bannière de la Mauritanie dans une quinzaine de jours.

Sénégal : Aliou Baldé chipé par la Guinée, Aliou Cissé réagit !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.