Sénégal : Krépin Diatta, la Fédé dément… et accuse !

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a démenti l’information selon laquelle l’international Krépin Diatta a été sanctionné par la Confédération africaine de football (CAF).

Quelques jours après la publication de ses vidéos faisant état d’accusations de corruption envers la CAF suite à l’élimination du Sénégal en huitièmes de finale de la CAN 2023, Krépin Diatta aurait été suspendu de quatre matches et écopé d’une amende de 10 000 dollars (environ 9 300 euros). C’est l’information ayant émané de L’Observateur ce mardi. Sauf qu'il n’en est rien ! A travers un communiqué, la FSF a en effet démenti toute sanction de l’instance suprême du football africain, en indexant ce qu’elle décrit comme un guet-apens de la presse française.

“Suite à la parution ce jour d'un article de presse faisant état de sanctions prises par le jury de la CAF contre M. Krépin Diatta, international sénégalais et à la sollicitation de confirmation de différents organes, la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) informe le public que le joueur a fait effectivement l'objet d'une procédure d'enquête disciplinaire ouverte par la CAF sur des propos d'accusation de corruption de la CAF que lui ont prêtés des organes de la presse française qui l'ont enregistré à son insu et hors interview en zone mixte au moment où il échangeait avec une tierce personne”, a d’abord indiqué l’institution présidée par Augustin Senghor.

Aucune décision prise par la CAF

L'instance a ensuite précisé que le latéral droit des Lions (41 capes, 2 buts) s’est expliqué et n’a jusqu’alors fait l’objet d’aucune sanction de la CAF. “Assisté par le Département juridique de la FSF, le joueur a d'abord répondu par écrit à la demande d'explications de la CAF sur les échanges qu'il a eus avec la personne en question (telles que relayées par la presse française) et qui ne figurait d'ailleurs parmi les officiers média désignés pour ce site de compétitions ni ce match de Yamoussoukro. Le joueur a par la suite fait l'objet d'une audition par le Jury disciplinaire le lundi 5 février 2024 et a réfuté les allégations portées contre lui sur des accusations de corruption de la CAF. Depuis lors, ni Krépin Diatta ni la FSF n'ont reçu de notification officielle d'une quelconque décision concernant cette affaire et n'ont pas eu connaissance d'une publication par la CAF d'une décision sur cette affaire par quelque moyen que ce soit”, poursuit le communiqué.

“En définitive, la FSF informe l'opinion qu'elle suit le dossier dans le strict respect des règles disciplinaires de la CAF et en étroite collaboration avec son joueur qui n'a jamais eu à connaître dans sa carrière des écarts de comportements sujets à sanctions. Elle avisera de toute suite à donner une fois qu'une décision sera prise par les instances compétentes de la CAF”, conclut la note.

Sénégal : Krépin Diatta, la Fédé dément… et accuse !
Prudence Ahanogbe