Super League africaine : la punchline de Bell sur la CAF !

La légende du football camerounais Joseph-Antoine Bell a taclé la Confédération africaine de football (CAF) en remettant notamment en cause les critères exigés par l'instance panafricaine pour participer à sa Super League, ou African Football League.

Joseph-Antoine Bell est récemment apparu très remonté contre la CAF sur la Nouvelle Chaine Ivoirienne (NCI). En cause, la professionnalisation des clubs africains, notamment dans le cadre de leur participation à l'African Football League. La légende des Lions Indomptables au poste de gardien de buts (50 capes) et double vainqueur de la CAN (1984, 1988) a en effet pesté contre ce qu’il estime être un manque de savoir-faire de la part de l’instance.

Bell reprend sèchement de volée la CAF

« Les clubs africains ne peuvent pas devenir professionnels parce qu’on l’a demandé au Caire. Les clubs doivent devenir professionnels parce que c’est une aspiration interne », a recadré celui qui occupe actuellement la fonction de président du Comité d’orientation de l’Office national des infrastructures et équipements Sportifs (ONIES) au Cameroun.

Puis de poursuivre, fidèle à son franc-parler : « Si on vous dit que pour être accepté à la ligue vous devez avoir une équipe réserve, une équipe de moins de 20 ans, moins de 17 ans, une équipe féminine… ça rappelle une famille nombreuse qui a du à mal à manger trois fois par jour et envoyer ses enfants à l’école et qui se permet d’adopter un enfant supplémentaire. »

Cette reprise de volée pourrait donner matière à réflexion à la CAF, sachant que l’ancien portier de l’Olympique de Marseille, des Girondins de Bordeaux et de l’AS Saint-Étienne représente une voix écoutée dans le microcosme footballistique africain.

Super League africaine : la punchline de Bell sur la CAF !
Prudence Ahanogbe