Coupe du monde 2026 : le Maroc prend déjà les commandes

Pour son entrée en lice dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 2026, le Maroc a tenu son rang ce mardi soir devant la Tanzanie en l’emportant 0-2 sur la pelouse du Benjamin Mkapa National Stadium de Dar es Salam. Rarement inquiétés, les Lions de l’Atlas ont ouvert la marque en première période, puis bénéficié d’un contre son camp des Taifas Stars en seconde mi-temps. Ces derniers ont d’ailleurs fini à 10 après une échauffourée avec les Nord-Africains.

La partie démarrait sur des chapeaux de roue. Après seulement une minute de jeu, les Marocains bénéficiaient d’un penalty : Amine Adli se faisant déséquilibrer dans la surface par Novatus Miroshi. Un avantage galvaudé par Achraf Hakimi qui tirait trop fort au-dessus (3e). La première réaction tanzanienne ne tardait pas à intervenir. En effet, neuf minutes plus tard, les Taifas Stars ripostaient par un coup franc, qui ne donnait rien (12e). Dans la foulée, Youssef En-Nesyri manquait lui aussi le cadre sur une tête dévissée (17e). Occasion à laquelle les Bleus et Jaunes répliquaient presqu’aussitôt par un tir lointain capté en deux temps par Yassine Bounou (24e).

Malheureusement pour les hôtes, le bras de fer ne durait pas longtemps, du moins jusqu’à la pause. Car les demi-finalistes de la dernière Coupe du monde prenaient le jeu à leur compte. Ils ouvraient ainsi le score peu avant la demi-heure, grâce à une frappe lointaine d’Hakim Ziyech mal négociée par Kwesi Kawawa, coupable d’une faute de main (0-1, 28e). Ils trouvaient de nouveau la faille par le biais d’Adli, qui prolongeait dans le but vide au second poteau une reprise de la tête d’En-Nesyri suite à un centre de Ziyech ; mais le but était annulé pour hors-jeu (34e).

La Tanzanie voit rouge

Finalement, c’est le défenseur tanzanien Ibrahim Hamad qui détournait dans ses propres buts une reprise à bout portant d’En-Nesyri et faisait le break pour le Maroc malgré lui (0-2, 53e). Trois minutes plus tard, les hommes de Walid Regragui manquaient d’un cheveu l’opportunité de tuer le match. La faute à une parade de Kawawa face à Ziyech, puis un sauvetage de Lusajo Mwaikenda, lequel renvoyait sur la ligne une tête d’En-Nesyri (56e).

La partie dégénérait momentanément par la suite, avec en toile de fonds, une échauffourée entre les joueurs. Ce qui avait pour conséquence un carton jaune pour les principaux instigateurs, notamment Sofyan Amrabat et Miroshi. S’agissant de son second avertissement, l’arrière gauche tanzanien se voyait donc expulsé et laissait ses coéquipiers à 10 (65e).

Plus aucun but marocain ne sera marqué malgré la supériorité numérique pour le reste de la seconde période. Résultat : à la faveur de leur différence de buts favorable, les Lions prennent d’ores et déjà la tête du groupe E devant la Zambie, qui compte le même nombre de points après sa défaite en simultané face au Niger (2-1) mais avec un match en plus. Le Maroc n’ayant pas joué la semaine dernière en raison du forfait de l’Erythrée. La Tanzanie occupe elle la quatrième place derrière les Nigériens. Le Congo est lui lanterne rouge avec zéro point et un match en moins.

Les compos de Tanzanie-Maroc

Coupe du monde 2026 : le Maroc prend déjà les commandes
Prudence Ahanogbe