Algérie : Belmadi – “je parle à Yacine Adli depuis Bordeaux”

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, s’est exprimé dimanche sur le binational Yacine Adli, toujours espéré chez les Fennecs.

Vendredi, la Fédération algérienne de football (FAF) a communiqué la liste des joueurs retenus par Belmadi pour les deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, contre la Somalie le 16 novembre à Alger, et le Mozambique le 19 à Maputo. Une liste de 23 pour se plonger d’ores et déjà dans le bain de la CAN 2023 qui se profile dans deux mois, et dans laquelle les aficionados algériens auraient aimé retrouver la bonne surprise Yacine Adli (AC Milan).

En effet, le milieu offensif de 23 ans, qui montait en puissance avec les Rossoneri (7 apparitions pour 4 titularisations cette saison) avant de retrouver le banc depuis 5 matchs, est courtisé de longue date par le board algérien. Seulement, l’ancien meneur de jeu des catégories jeunes de l’équipe de France (46 sélections des U16 jusqu’aux U20) rechigne à donner son accord et Belmadi a répété à plusieurs reprises que la balle se trouve dans son camp.

« La balle est dans son camp »

Interrogé quant aux nouvelles de l'ex-Titi parisien, le patron des Verts a signifié que le dossier est au point mort. « J’ai eu plusieurs discussions avec Adli depuis qu’il évoluait à Bordeaux (2019-2022, ndlr). J’ai fait l’approche dans un domaine technique, avec l’explication du projet. Il n’y a pas à faire plus que ça. Il n’a pas dit qu’il était disponible », a expliqué le technicien de 47 ans en conférence de presse. Puis il a ajouté : « Maintenant, la balle est dans son camp. Le jour où il décidera de venir, il sait où me trouver. Aujourd’hui y’a eu aucune évolution, mais on verra comment ça évolue. »

Toujours snobé par le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, le natif de Vitry-sur-Seine attendrait de s'imposer en club avant d'opter pour les Fennecs.

Algérie : Belmadi – “je parle à Yacine Adli depuis Bordeaux”
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.