Algérie : la FAF justifie le choix Petkovic

C'est officiel depuis jeudi : Vladmir Petkovic remplace Djamel Belmadi au poste de sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie.

C'est un fait pourtant, le nouveau venu ne faisait pas forcément office de choix numéro un. Il arrivait derrière les rêves Zinedine Zidane et Hervé Renard et derrière la piste plus concrète menant à José Peseiro, voire Carlos Queiroz. C'est dans ce contexte que Walid Sadi, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), a justifié le choix du technicien passé auparavant par la sélection suisse et les Girondins de Bordeaux.

Petkovic est le meilleur profil pour l'équipe nationale, a assuré le dirigeant au sujet de l'entraîneur de 60 ans, dans un entretien accordé à l'APS ce vendredi. Après une short-list de trois techniciens établie par une commission ad-hoc, où figuraient également les deux Portugais Carlos Queiroz, ce dernier s'étant excusé, et José Peseiro, nous avons opté pour Petkovic par rapport à plusieurs critères, dont notamment son vécu avec la sélection suisse.

Son expérience réussie avec l'équipe nationale suisse (2014-2021), qu'il a notamment réussi à emmener jusqu'en quarts de finale de l'Euro 2021 et en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018, a donc été déterminante dans le choix de la FAF.

Conférence de presse lundi

Le nouvel homme fort des Fennecs, dont le salaire a déjà fuité, sera présent ce dimanche à Alger, avant de répondre le lendemain aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse qui se tiendra au Stade Nelson-Mandela de Baraki. Le coach suisse-bosniaque effectuera ses grands débuts avec les Verts le vendredi 22 mars prochain à l'occasion d'un match amical face à la Bolivie au Stade du 5-Juillet-1962 d'Alger. Cette rencontre sera suivie d'une seconde opposition, également amicale, face aux Bafana Bafana d'Afrique du Sud quatre jours plus tard (le mardi 26 mars), toujours en Algérie mais cette fois au Stade Nelson-Mandela de Baraki.

Algérie : la FAF justifie le choix Petkovic
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.