Au terme de la CAN 2019, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, a effectué un bilan financier relayé par l’Agence de presse africaine.

On apprend premièrement que la compétition phare de la CAF rapporte toujours plus à l’instance avec un profit de 83 millions de dollars cette année, soit un montant en constante progression après les 49 M$ de l’édition 2015 et les 67 M$ de l’édition 2017. Voilà qui aidera la CAF à combler sa dette, chiffrée à 20 M$.

L’instance panafricaine a par ailleurs annoncé qu’elle a distribué 25 M$ de primes aux sélections à l’issue de la compétition, dont 4,5 M$ pour le champion d’Afrique algérien et 2,5 M$ pour son dauphin sénégalais. Demi-finalistes, le Nigeria et la Tunisie ont chacun empoché 2 M$. Les quarts de finaliste ont eu droit à 800 000 dollars, tandis que les 8es de finalistes ont perçu 600 000 dollars.