CAN 2019 : qui seront les meilleurs 3es ?

En raison du passage à 24 équipes, la CAN 2019 propose une nouveauté cette année en permettant aux 4 meilleurs 3es des six groupes de se qualifier pour les 8es de finale. La Guinée et la RD Congo ont déjà composté leur billet pas ce biais-là puisqu’elles sont sûres de laisser au moins deux adversaires derrière elles. Les deux derniers tickets se jouent ce mardi entre l’Afrique du Sud, le Kenya, le 3e du groupe E et le 3e du groupe F.

La Tunisie (opposée à la Mauritanie) et l’Angola (contre le Mali) dans le groupe E et le Ghana (face à la Guinée Bissau) et le Bénin (contre le Cameroun) dans le groupe F n’ont besoin que d’un point pour passer. La Mauritanie et la Guinée Bissau sont quant à elles dans l’obligation de gagner.

De son côté, pour conserver sa place parmi les meilleurs 3es, l’Afrique du Sud doit espérer que la logique sportive soit respectée dans au moins un des deux groupes qui jouent ce mardi (victoire du Mali contre l’Angola ou victoire du Cameroun contre le Bénin).

Pour le Kenya, il faut impérativement que la logique sportive soit respectée dans les deux groupes (victoire du Mali contre l’Angola ET victoire du Cameroun contre le Bénin). Autant dire qu’il faudra certainement sortir les calculettes…

Le classement provisoire des meilleurs 3es 

sarr 1

En cas d'égalité de points, les meilleurs 3es sont départagés à la différence de buts puis au nombre de buts marqués.

Le programme de mardi (horaires France et Egypte, soit GMT+2) :

18 heures : Bénin-Cameroun (groupe F), à Ismaila
18 heures : Guinée-Bissau – Ghana (groupe F), à Suez
21 heures : Mauritanie-Tunisie (groupe E), à Suez
21 heures : Angola-Mali (groupe E), à Ismaila

Le classement du groupe E : Mali 4 points, Tunisie 2 pts, Angola 2 pts, Mauritanie 1 pt

Le classement du groupe F : Cameroun 4 points, Bénin 2 pts, Ghana 2 pts, Guinée Bissau 1 pt

CAN 2019 : qui seront les meilleurs 3es ?
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !