Lundi, 8 personnes sont mortes suite à un mouvement de foule au Stade d’Olembe en marge du 8e de finale de la CAN 2021 entre le Cameroun et les Comores (2-1.) Le ministre des Sports camerounais Narcisse Mouelle Kombi a détaillé vendredi les circonstances de ce drame.

L’entrée Sud «a été momentanément fermée par les forces de l'ordre face au déferlement de spectateurs alors que d'autres portes étaient opérationnelles», a d’abord expliqué l’homme politique. «Face à la pression et débordés par cette marée humaine, les éléments de sécurité ont procédé de manière imprudente à l'ouverture de l'entrée Sud, provoquant une grande bousculade.» L’homme d’Etat a également admis que l’effectif des forces de sécurité était «insuffisant» tout en pointant aussi du doigt le rôle des vendeurs de faux billets pour expliquer cet afflux de supporters pour le match du pays-hôte.

Suite à ce drame, rappelons que la Confédération africaine de football (CAF) a prononcé la délocalisation jusqu’à nouvel ordre des matchs prévus à Olembe, à commencer par le quart de finale prévu dimanche entre le Maroc et l’Egypte, déplacé au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.