CAN 2027 : un seul stade aux normes… L’immense défi du trio Kenya-Ouganda-Tanzanie

La Coupe d'Afrique des Nations 2027 présente un défi colossal pour les pays co-organisateurs, choisis mercredi, le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie, car ils ont une tâche majeure à accomplir : mettre à niveau et préparer leurs stades pour répondre aux normes exigeantes de la Confédération africaine de football (CAF), qui réclame au minimum 6 stades homologués pour sa CAN à 24 équipes. Voici le point pays par pays.

Kenya : Des promesses ambitieuses

Moi International Sports Centre

Situé à Nairobi, ce stade a une capacité de plus de 60 000 places. Cependant, malgré sa grandeur, il nécessite des améliorations majeures pour répondre aux normes de la CAF.

Nyayo Stadium

Également situé à Nairobi, ce stade de 45 000 places a vu de nombreux matchs internationaux se dérouler en son sein au fil des ans. Toutefois, il nécessite lui aussi une modernisation.

Kipchoge Keino Stadium

Situé à Eldoret, à un peu plus de 300 km de Nairobi, ce stade de 10 000 places est le troisième choix pour le Kenya. Ses installations nécessitent également de nombreuses améliorations.

Ouganda : Des infrastructures en devenir

Mandela National Stadium : Actuellement en rénovation afin d'être à nouveau homologué, ce stade de 45 000 places est un pilier pour l'Ouganda en matière de football.

Hoima et Lira : Ces deux enceintes sont encore en phase de construction, ce qui représente un défi en termes de respect des délais.

Kampala International School (KISU) et Denver Goodwin Stadium : Ce sont deux autres options, avec Denver Goodwin en tant que nouvelle construction à Garuga. D'autres possibilités incluent le Muteesa II Stadium à Wankulukuku, le St Mary’s Stadium à Kitende, et le Nakivubo Stadium actuellement en construction.

Tanzanie : Un atout avec le Benjamin Mkapa National Stadium

Benjamin Mkapa National Stadium (photo) : Actuellement ce stade est le seul certifié par la CAF dans le trio de pays, il est déjà prêt pour la CAN 2027. Il peut accueillir 60 000 personnes.

Chamazi Complex : Situé à Dar es Salaam, il est le domicile du club de l'Azam FC. Il offre 10 000 places en l'état actuel. Plusieurs améliorations sont nécessaires pour atteindre les normes de la CAF.

CCM Kirumba Stadium : Situé à Mwanza et offrant tout de même 35 000 places, il est néanmoins assez loin pour le moment de répondre aux exigences strictes de la CAF.

Enfin, Dodoma, Arusha et Zanzibar font aussi partie des options envisagées.

Le passé hanté du Kenya

Le Kenya a déjà remporté les votes pour organiser l'édition 1996 de la CAN puis le Championnat d'Afrique des Nations 2018. Cependant, à chaque fois, l'organisation lui a été retirée car plusieurs sites n'étaient pas prêts. Ces précédents peuvent inquiéter, mais les engagements pris récemment par le gouvernement ont visiblement rassuré la CAF.

Un privilège rare pour les pays de la CECAFA

Seuls deux pays de la zone CECAFA (Conseil des Associations de Football d'Afrique de l'Est et Centrale) ont déjà organisé la CAN. Le Soudan a accueilli la première édition en 1957 et à nouveau en 1970, tandis que l'Éthiopie a été l'hôte en 1962, 1968 et 1976. La co-organisation par le trio Kenya-Ouganda-Tanzanie est donc historique pour la région.

En conclusion, on peut dire que le trio Kenya-Ouganda-Tanzanie a un chemin semé d'embûches devant lui pour préparer la CAN 2027. Toutefois, avec les engagements pris et l'enthousiasme manifeste en vue du prestigieux tournoi continental, il y a tout lieu d'être optimiste quant à leur capacité à relever ce défi.

CAN 2027 : un seul stade aux normes… L’immense défi du trio Kenya-Ouganda-Tanzanie
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.