CAN U17 : le Mali ne digère pas l’arbitrage contre le Maroc

Dimanche soir, le Maroc s’est qualifié en finale de la CAN U17 2023 après avoir éliminé le Mali (0-0, 6-5 ap. tab.). Toutefois, les Aiglonnets auraient pu connaitre un destin différent si l’arbitre avait désigné le point de penalty à la 85e minute…

C’est le débat qui a animé Twitter dimanche soir. Quelques minutes après le coup de sifflet final de la demi-finale de la CAN U17 entre le Maroc et le Mali, plusieurs réactions ont fusé sur la Toile. L'emblématique Fousseni Diawara, notamment, a fustigé l’arbitrage. Le consultant de Canal+ Sport Afrique, qui avait commenté la rencontre sur la chaine cryptée, a reproché à l’arbitre de ne pas avoir pris ses « responsabilités ». En effet, l’homme en jaune n’a pas accordé de penalty au Mali, encore moins regardé les images à la VAR, alors que le milieu marocain Amine Katiba venait de faire tomber Ibrahim Diarra dans la surface de réparation (0-0, 85e).

Fousseni Diawara tacle l’arbitre

« Des arbitres qui ne prennent pas leurs responsabilités. Et ça va encore accuser le staff de ne pas mettre la pression sur le corps arbitral », a pesté l’ex-international malien (55 capes). « Chacun ses responsabilités ! Les arbitres ont tremblé encore une fois », a-t-il ajouté en réponse à un commentaire. Rappelons qu'au cours des derniers mois, les Aigles A n'ont pas été aidés par l'arbitrage au moment de leur élimination à la CAN 2021 contre la Guinée Equatoriale puis face à la Tunisie en barrages de la Coupe du monde 2022. A chaque fois, le “mutisme” du staff technique, pas suffisamment véhément aux yeux des supporters, avait été pointé du doigt.

Taxé de mauvais « perdant », l’ancien défenseur de l’AS Saint-Étienne a levé tous les doutes mettant en cause son impartialité. En effet, interpellé par un internaute, Fousseni Diawara a également estimé que l’arbitre aurait pu – ou dû – siffler penalty pour une faute du gardien malien, Bourama Koné, sur le Marocain Ait Boudlal en première période (23e). « Faute penalty ! », a-t-il réagi en commentaire. Égalité un partout donc !

CAN U17 : le Mali ne digère pas l’arbitrage contre le Maroc
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.