Côte d’Ivoire : le message de Beaumelle après l’élimination

Après trois participations consécutives en 2006, 2010 et 2014, la Côte d’Ivoire va manquer sa deuxième Coupe du monde d’affilée en 2022 suite à sa défaite de mardi contre le Cameroun (1-0). Après cette désillusion, le sélectionneur des Eléphants, Patrice Beaumelle, a affiché sa déception, tout en expliquant qu’il n’a pas grand-chose à reprocher à ses joueurs.

«Nous ne sommes pas venus chercher le nul», s’est d’abord défendu le technicien en conférence de presse malgré son 3-4-3 initial. «Je n’en veux pas à mes joueurs, car ils ont tout donné, et je n’ai pas le sentiment d’avoir été outrageusement dominé par le Cameroun. Ils ont démarré le match tambour battant en ne commettant pas de déchets, et j’ai envie de leur dire bravo.»

Beaumelle évoque des «détails»

L’ancien adjoint d’Hervé Renard a ensuite tenu à se montrer fair-play avec les Camerounais. «Comme tous les Ivoiriens je suis déçu. On savait que ce serait une finale, ça s’est joué sur des détails. C’était un match de haut niveau, on a vu deux grandes équipes. Malheureusement une seule va continuer le chemin du Mondial au Qatar. Félicitations aux Lions Indomptables… C’est le football, Il faut il faut sortir la tête haute.»

A l’approche de la CAN, le Français veut croire en des lendemains meilleurs. «On est déçu ce soir, mais dès demain on efface et on avance, car cette équipe de Côte d’Ivoire a un bel avenir. (…) Déçu pour le peuple ivoirien qui n’a plus connu de Coupe du monde depuis 2014. Mais on va continuer de travailler.» Un message d’espoir…

Côte d’Ivoire : le message de Beaumelle après l’élimination
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.