Côte d’Ivoire : Gasset n’a pas été viré !

La Fédération ivoirienne de football (FIF) a annoncé mercredi le limogeage de Jean-Louis Gasset du poste de sélectionneur en pleine CAN 2023. Mais la réalité est quelque peu différente…

« Le Président de la Fédération Ivoirienne de Football et son Comité Exécutif informent (…) qu'il est mis fin aux contrats du Sélectionneur-Entraîneur Jean-Louis André Lucien Gasset et de son Adjoint Ghislain Marie Joseph Printant pour résultats insuffisants, conformément au contrat d'objectif qui les liait à la FIF. » Mercredi, quelques heures avant que les Eléphants apprennent qu’ils participeront bien aux 8es de finale de la CAN 2023 à domicile, la FIF annonçait donc avoir remercié celui qui était sélectionneur depuis mai 2022.

En réalité, les choses ne se sont pas passées de cette façon. Comme l’explique L’Equipe, c’est en effet le technicien français qui est parti de son propre chef et qui a décidé de démissionner ! Selon la même source, l’ancien adjoint de Laurent Blanc entendait ainsi créer un électrochoc en espérant que ce groupe auquel il était très attaché parviendra à mieux se relancer sans lui après une phase de groupes qui s'est très mal terminée (une victoire, deux défaites dont l'humiliation 4-0 contre la Guinée Equatoriale).

Gasset a bien démissionné

Une version des faits confirmée par Guy Demel, qui vient d’intégrer le staff technique du nouveau sélectionneur Emerse Faé.  « Il faut savoir que c’est Jean-Louis Gasset lui-même qui a présenté sa démission. Le président (de la FIF, Idriss Diallo, ndlr) s’est donné un temps de réflexion, puis les autorités et le ministre des Sports ont dit qu’il fallait l’accepter », a raconté l’ancien joueur formé à l’Olympique de Marseille sur le plateau de Canal+ CAN. Le « sacrifice » de Gasset portera-t-il ses fruits ? Réponse lundi à l’occasion du choc face au Sénégal, tenant du titre, en 8es de finale à Yamoussoukro !

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !