Espagne ou Maroc : Lamine Yamal a tranché

Alors que les spéculations n'en finissaient plus quant au choix de l'équipe nationale que Lamine Yamal (FC Barcelone) allait représenter, le prodige de 16 ans a fait son choix…

Et à la grande déception des supporters du Maroc, qui pouvaient néanmoins s'y attendre en raison de son absence de la dernière liste de Walid Regragui diffusée jeudi, le Blaugrana ne portera pas les couleurs des Lions de l'Atlas. Rien n'était toutefois décidé, et le sélectionneur marocain gardait d'ailleurs une certaine forme d'espoir en conférence de presse “S’il nous choisit, nous serons heureux, vu sa qualité et ce qu’il peut apporter. Nous sommes ouverts avec lui et nous attendons ce qui va arriver dans les semaines à venir” avait-t-il déclaré à son sujet en conférence de presse.

Si l'espoir est désormais éteint, c'est parce que le Catalan figure dans la liste de Luis De la Fuente, sélectionneur de l'Espagne, qui vient d'être publiée ce vendredi. Le jeune crack a d'ailleurs relayé sa convocation sur son compte Instagram où il est déjà suivi par plus de 3 millions d'abonnés, ce qui met un terme définitif au suspense… Pour la toute première fois de sa carrière qui n'en est encore qu'à ses prémisses, Yamal s'apprête donc à revêtir le maillot de la Roja face à la Géorgie (08/09) et Chypre (12/09), lors de rencontres comptant pour les éliminatoires de l'Euro.

Le Maroc y a cru

Véritable feuilleton de l'été, de nombreux fans et observateurs du football marocain ont bien pensé que la nouvelle pépite du Barça allait jouer pour leur équipe nationale. Il faut dire que les Lions de l'Atlas ont sacrément gagné en attractivité depuis leur Coupe du monde historique. La récente supposée rencontre du joueur avec le sélectionneur Regragui dans un restaurant barcelonais avait aussi de quoi susciter l'espoir. Lamine Yamal, qui est né en Espagne d’un père marocain et d’une mère équato-guinéenne, portera bien un maillot rouge, mais ce sera celui de la Roja.

Espagne ou Maroc : Lamine Yamal a tranché
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.