Mané en Arabie Saoudite ? Son président se prononce

La possibilité de voir Sadio Mané rejoindre l'Arabie Saoudite suscite des interrogations. Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football récemment réélu au sein du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), a exprimé dimanche son point de vue implicite sur cette question dans un entretien accordé à l'APS.

Selon Senghor, l'Arabie Saoudite est en train de provoquer “un changement de paradigme” dans le football. “Plus qu’un épiphénomène, nous sommes en train d’assister à une transition quelque part, avec le centre de gravité du football qui se déplace vers un autre continent ou se partage entre l’Europe et l’Asie.” Le dirigeant a estimé que le pays du Golfe est loin d'être une maison de retraite pour vieilles gloires : “Ce qui est clair aujourd’hui est que le championnat d’Arabie Saoudite sera l’un des plus suivis et relevés au monde, la saison prochaine. Car, il n’y a pas que des joueurs proches de la retraite qui sont allés là-bas, mais de jeunes joueurs et des Européens qui vont y jouer“.

Bien qu'il n'ait pas mentionné explicitement Sadio Mané dans son interview, on imagine bien qu'il ne voit pas d'inconvénients à ce que l'idole de son pays poursuive sa carrière dans le pays de l'or noir, où ont récemment signé ses compatriotes Edouard Mendy et Kalidou Koulibaly. Le dirigeant sénégalais a également tenu à ajouter : “il n’y a pas donc de raison de s’étonner en voyant toutes ces grosses pointures qui désertent les championnats européens pour aller jouer en Asie. (…) Il ne faut pas se limiter au phénomène saoudien, car il y a eu le Qatar et la Chine où des joueurs sont allés jouer en quittant l’Europe”, donnant également en exemple le championnat américain qui attire beaucoup de stars ces derniers temps , dont Lionel Messi, qui vient de s’engager en faveur de l’Inter Miami CF.

L'Arabie Saoudite : une aubaine pour Mané ?

Cette saison, Sadio Mané n'a été que l'ombre de lui-même. Qu'il semble loin, le temps où le Lion terrorisait les défenses de Premier League sous le maillot des Reds ! Ses performances en Allemagne ont clairement été en-dessous des attentes (12 buts, 6 passes décisives en 38 apparitions) et son altercation avec Leroy Sané lui a fait mauvaise presse. Une saison ratée en long, en large et en travers. Le titre acquis sur le fil en Bundesliga rehausse à peine le bilan. Après cette première (et dernière ?) saison allemande, Mané ne serait plus en odeur de sainteté au Bayern Munich.Le club bavarois n'est pas contre se débarrasser de l'ancien taulier de Liverpool, et son entraîneur Thomas Tuchel ne s'est pas privé pour le lui signifier. A moins qu'un top club européen ne vienne se positionner tout en étant capable de prendre en charge ses émoluments (22 millions d'euros annuel), un départ en Arabie Saoudite (Al-Ahli et Al Nassr sont intéressés), apparaîtrait finalement comme un soulagement pour tout le monde.

Mané en Arabie Saoudite ? Son président se prononce
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.