Victime d’une rupture des ligaments croisés survenue en octobre 2017 puis d’une rechute à la rotule, Faouzi Ghoulam a passé un an à l’infirmerie avant de retrouver les terrains en décembre dernier. Depuis, le latéral gauche a du mal à enchaîner les matchs en club avec Naples. Encore loin de son meilleur niveau, l’ancien Stéphanois n’a pas été retenu par le sélectionneur Djamel Belmadi pour les matchs contre la Gambie et la Tunisie ce mois-ci et le technicien n’est pas très optimiste quant à sa participation à la CAN 2019 (21 juin-19 juillet).

« Au jour d’aujourd’hui, lui-même ne se sent pas apte à rejoindre l’équipe nationale« , a expliqué Belmadi en conférence de presse. « Il est encore à la recherche de son vrai niveau qui pourrait lui permettre d’accrocher une place pour la CAN. Mais lui-même pense que ça va être trop juste. Il ne joue pas beaucoup en ce moment et a besoin d’enchaîner les rencontres. Il va aller dans un centre de réathlétisation lors de la trêve internationale pour retrouver le niveau qu’il avait avant sa blessure. » Alors qu’il vise un retour au premier plan à partir de la saison prochaine, Ghoulam ne prendra a priori pas de risques pour la CAN.