Ce mardi, le coup d’envoi de la «finale» du groupe L des éliminatoires de la CAN 2021 entre la Sierra Leone et le Bénin, tous deux à la lutte pour la qualification, n’a pas été donné à 16h GMT (soit 18h en France) comme prévu. Avant la partie, une grosse polémique a en effet éclaté, avec les tests Covid-19 comme nouveaux outils de pression, à l’image de ce qu’on a vu lundi avec Malawi-Ouganda (1-0). Plusieurs internationaux béninois ont dénoncé cette situation sur Twitter.

«Arrivés devant le stade, on apprend qu’on a bizarrement 5 titulaires qui ont le covid. Quel sketch», a dénoncé Emmanuel Imorou. «Actuellement, nous sommes bloqués dans le bus car la Sierra Leone dit que nous avons 5 cas Covid, ce qui est faux. Dans les 5 cas, certains ont déjà eu le Covid et donc ils ont des anticorps. Nous avons aussi été testés au Bénin avant de voyager et tout le monde était négatif. C’est une honte !», a appuyé le défenseur central Cedric Hountondji.

D’après le Clermontois, le ministre des Sports du Bénin, Oswald Homeky, et le président de la Fédération béninoise de football, Mathurin de Chacus, ont contacté la FIFA et la CAF et une réunion d’urgence est en cours. Celle-ci a permis de trouver un accord pour reprogrammer le match à 19h GMT, soit 21h en France. En présence des 5 joueurs initialement testés positifs ?

Le classement du groupe L : Nigeria 14 points (qualifié), Bénin 7 pts (un match en moins), Sierra Leone 4 pts (un match en moins), Lesotho 3 pts