International burundais depuis septembre 2018, Saido Berahino n’a que peu connu Papy Faty, mais l’attaquant de Stoke City a tenu à rendre hommage à son coéquipier en sélection, décédé sur le terrain jeudi à l’âge de 28 ans, probablement à la suite d’un malaise cardiaque.

«Je n’arrive toujours pas à y croire. Ce fut un honneur de jouer avec toi pour le Burundi et de se qualifier pour la première fois de l’histoire, tu ne seras jamais oublié. Repose en paix» , a écrit le joueur de 25 ans sur Instagram. Pour la première participation de leur histoire à la CAN, Berahino et sa bande auront à cœur de donner le maximum en mémoire de leur coéquipier disparu.