Choupo-Moting

Titularisé seulement deux fois depuis le début de la CAN 2021, Eric-Maxim Choupo-Moting a été confronté à un véritable désaveu lorsque le sélectionneur du Cameroun, Toni Conceiçao, n’a pas fait appel à lui jeudi lors de la demi-finale contre l’Egypte (0-0, 1-3 tab), préférant faire entrer Clinton Njie et Christian Bassogog pour tenter de forcer le verrou adverse. Alors que des rumeurs font état de tensions avec l’attaquant du Bayern Munich, Conceiçao est monté au créneau vendredi en conférence de presse.

«Il n’y a aucun cas Choupo-Moting. C'est normal qu'après une défaite, on essaie de trouver des coupables mais, entre Max et moi, il y a une relation professionnelle, de respect. C'est un garçon qui vit pour le groupe, qui aime son pays et essaie de tout donner», a assuré le technicien portugais, avant de justifier ses choix. «J’essaie de faire le meilleur pour l’équipe pour trouver le meilleur pour l’équipe. On a voulu maintenir la même stratégie qu’on a eue depuis le début. Si les choses sont bien faites, autant continuer. Choupo Moting est un joueur qui joue au milieu de terrain (sic). Et on avait déjà fait sortir trois joueurs et en prévision des tirs au but, il fallait prendre certaines dispositions. Donc on avait besoin d’un joueur frais pour continuer à dynamiser l’équipe.» Ce que Choupo-Moting n'était visiblement pas…

Après avoir dû se contenter de 163 minutes de jeu dans cette CAN, en attendant le match pour la 3e place ce samedi contre le Burkina Faso, l’avenir international de l’ancien Parisien (32 ans), s’annonce tout de même des plus incertains…