26 juin 2003, demi-finale de la Coupe des Confédérations à Lyon entre le Cameroun et la Colombie (1-0). A la 72e minute de la partie, Marc-Vivien Foé s’écroule subitement dans le rond central. La suite on la connaît : victime d’une crise cardiaque provoquée par une malformation congénitale (hypertrophie cardiaque), le Lion ne se relèvera jamais. Aligné aux côtés de l’ancien Lyonnais dans l’entrejeu ce jour-là, Eric Djemba Djemba aura vécu ce drame au plus près. Dans une interview accordée au Sun, le Camerounais a accepté de revenir sur ces moments dramatiques.

L’ancien milieu de terrain de Nantes et de Manchester United se souvient notamment des propos tristement prémonitoires prononcés par Foé le matin de la rencontre. «Je n’oublierai jamais ce qu’il nous a dit dans le bus avant le match : ‘si quelqu’un doit mourir aujourd’hui, nous mourrons. Nous n’avons pas le droit de perdre ce match parce que j’ai promis à ma femme et à mes enfants que nous irons en finale. Je dois gagner la Coupe des Confédérations’», avait déclaré «Marco» selon son ex-coéquipier.

Corroborant plusieurs témoignages entendus à l’époque, Djemba Djemba confirme par ailleurs que Foé sortait d’une saison éreintante avec Manchester City et se trouvait dans un état de forte fatigue les jours précédents le drame. «J’ai été la dernière personne à lui parler. Il m’a dit juste avant : ‘Eric, je suis fatigué’. Alors je lui ai dit, ‘quand le ballon sortira, nous le dirons à l’entraîneur et il te remplacera’. Mais il n’y a pas eu une minute. Le ballon était en l’air et il a sauté avec Mario Yepes, avec qui j’ai joué à Nantes. J’ai vu Foé tomber et puis j’ai vu Mario crier : ‘Hey, hey, hey’. On s’est approché de lui et on a tout de suite su qu’il était mort». Un moment toujours aussi glaçant malgré les années qui passent…