Nommé sélectionneur du Cameroun l’été dernier, Clarence Seedorf a connu des débuts poussifs mais le Néerlandais a assuré l’essentiel en qualifiant les Lions Indomptables pour la CAN 2019 sur le terrain après la perte du statut de pays-hôte. A un mois de la compétition (21 juin-19 juillet), l’ancien milieu de terrain du Real Madrid et du Milan AC a affiché ses ambitions en savourant le chemin parcouru depuis sa prise de fonctions.

«Le Cameroun a toujours fait partie des meilleures équipes d’Afrique et c’était très dur pour mes joueurs de rater la Russie. Il a donc fallu repartir de zéro, reconstruire un effectif et se refaire une réputation à l’échelle internationale. Mais nos résultats montrent de quoi nous sommes capables. Je veux laisser une trace au Cameroun», a annoncé le Batave sur le site de la FIFA.

« Tous les signaux sont au vert »

Et même s’il ne semble pas le mieux armé sur le papier, le tenant du titre ne compte pas abandonner sa couronne facilement, a prévenu Seedorf. «Les qualités pour conserver le titre ? Oui, le Cameroun les a par défaut. On est en forme et tous les signaux sont au vert. Maintenant, il faut trouver la bonne carburation en match. En tout cas, je peux dire que ce ne sera facile pour aucun de nos adversaires en Égypte. (…) L’épilogue des qualifications pour la CAN a été très fort sur le plan émotionnel, après tous les rebondissements de dernière minute. On devait battre les Comores et le résultat a confirmé le bon travail qu’on est en train de faire. Finir à égalité de points avec le Maroc, qui fait partie des favoris de la CAN, avec à peine deux buts marqués en moins, ça en dit long sur notre performance et notre niveau de préparation. »

Des paroles que les Lions Indomptables se devront de confirmer sur le terrain dans un groupe F à leur portée face au Ghana, au Bénin et à la Guinée Bissau.