Double vainqueur de la CAN, Hervé Renard est considéré comme l’un des plus grands connaisseurs du football africain. Fraîchement démissionnaire de son poste de sélectionneur du Maroc, le technicien s’est exprimé dans les colonnes du Parisien sur le sacre de l’Algérie à la CAN 2019 qu’il juge amplement mérité.

«Félicitations à l’Algérie car sur l’ensemble du tournoi, elle mérite la Coupe d’Afrique. Elle a battu le Sénégal deux fois (1-0 en phase de groupe puis en finale) c’est déjà une grande performance en soi. Les Algériens ont été réguliers généreux et plein d’abnégation même s’ils n’ont pas fait leur meilleur match en finale. Mais le plus important, comme on dit, c’est de ramener la coupe à la maison…», a d’abord tenu à souligner l’ancien coach de Lille, avant d’encenser l’état d’esprit des Fennecs.

Renard tire son chapeau à Belmadi

«Qu’est-ce que cette formation avait de plus que les autres ? Son esprit collectif», a répondu Renard. «Elle a été capable de jouer ensemble et a des individualités comme Baghdad Bounedjah qui a fait un tournoi énorme. Riyad Mahrez qui a un moment important comme lors de la demi-finale (contre le Nigeria 2-1) met un coup franc exceptionnel et Ismaël Bennacer a été rayonnant. (…) Le staff a apporté un esprit qu’ils n’avaient pas depuis un moment. On avait eu un aperçu de cet esprit avec Vahid Halilhodzic pendant la Coupe du monde en 2014. Ils l’ont préservé.»

Pour Renard, une grande partie du mérite revient donc à son collègue, Djamel Belmadi, garant de cet état d’esprit. «Il a de nombreuses qualités, il a su cerner rapidement ce dont cette équipe avait besoin. Je pense qu’en tant qu’Algérien, il connaît très bien le football de ce pays, il connaissait les joueurs il a su trouver les meilleures associations possibles pour arriver à ce résultat.» Un bel hommage !