Qualifié sur le terrain pour la CAN 2019 (21 juin-19 juillet) et actuellement en pleine préparation de la compétition, le Mali saura ce samedi si sa qualification pour la compétition est maintenue ou non. En effet, l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération malienne (Femfafoot) débute aujourd’hui à 9h heure locale et celle-ci doit impérativement adopter de nouveaux statuts ouvrant la porte à une A.G Elective.

Alors que la Femafoot est dirigée par un comité de normalisation depuis janvier 2018 et ne parvient pas à sortir de la crise dans laquelle elle est embourbée, la FIFA a récemment mis la pression par l’intermédiaire de son directeur régional de la division Associations membres pour l’Afrique et les Caraïbes, Véron Mosengo-Omba qui a menacé les Aigles de disqualification pour la CAN. «Le message de la FIFA et de la CAF est clair. Si jamais l’Assemblée générale prévue pour samedi venait à être sabotée par certaines personnes, la FIFA prendra ses responsabilités. Il y aura des sanctions contre le football malien, notamment sa Fédération, avec sa suspension des compétition FIFA et même de la prochaine CAN prévue en Egypte du 21 juin au 19 juillet», a lancé le dirigeant.

Alors que l’Union des footballeurs du Mali (UFM) a tenté de désamorcer la crise en rappelant que le football ne doit pas être pris en otage par des querelles politiciennes, les différentes parties amenées à voter sont invitées à faire preuve de responsabilité pour ne pas briser le rêve de toute une nation…