Après avoir débuté la préparation à la CAN 2019 (21 juin-19 juillet) avec 25 joueurs, le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, a tranché mardi et écarté le milieu de terrain Sidy Sarr (Châteauroux, prêté à Lorient) et l’attaquant Santy Ngom (Nantes, prêté à Nancy) pour faire tomber son groupe à 23 éléments. Deux décisions qui ont été particulièrement difficiles à prendre pour le technicien.

«Ce fut difficile comme choix, ils ne déméritaient pas, la différence s’est faite de peu. (…) C’est toujours difficile d’éliminer des joueurs. J’étais joueur, je sais à quel point la Coupe d’Afrique est importante. Et combien c’est difficile de faire partie d’un groupe de performance de 25 joueurs et de ne plus y être. Mais le football de haut niveau, c’est aussi la concurrence», a expliqué l’ancien joueur du PSG en conférence de presse avant d’entrer plus en détails sur les cas individuels.

« Sada Thioub mérite amplement de rester avec nous »

«Sidy est un garçon que je connais et que j’apprécie vraiment. Je lui ai donné sa première sélection. (…) Je reste persuadé qu’il reviendra rapidement en équipe nationale», a assuré Cissé. «Santy est un garçon talentueux que je suis allé chercher il y a deux ans. (…) C’est un gaucher, capable de faire de très bonnes choses mais à ce niveau aussi quand vous avez des Sadio Mané, Baldé Keita, Ismaila Sarr, la concurrence était rude. Ce sont des choix difficiles et compliqués.»

Le technicien a conclu en expliquant pourquoi il avait privilégié Sada Thioub, qui se trouvait lui aussi en balance, parmi ses 23. «J’ai décidé de choisir Sada par rapport à son volume, à son agressivité. Le fait qu’il joue aussi en première division et qu’il ait fait une très bonne saison avec Nîmes. En venant en stage, je n’avais pas choisi que Santy Ngom allait partir, mais sur ce que nous avons vu, effectivement, durant ces 10 jours-là j’estime que Sada mérite amplement de rester avec nous. C’est à la dernière minute que j’ai décidé que Sidy et Santy allaient partir.» Des décisions toujours très compliquées à prendre…

La conférence de presse d’Aliou Cissé en intégralité