CAN 2023 : polémique sur les billets, la Côte d’Ivoire réagit

La Côte d’Ivoire a pris une décision forte face à la polémique entourant les billets et les affluences de la CAN 2023.

Comme rapporté par nos soins, le match d’ouverture entre le pays hôte de la CAN 2023, la Côte d’Ivoire, et la Guinée-Bissau, samedi, n’a pas obtenu l’affluence espérée. En effet, sur les 60 000 places du Stade Alassane Ouattara d’Ébimpé, à Abidjan, quelque 38 000 seulement étaient occupées, ont confirmé le Comité d’organisation de la CAN (COCAN) et la Confédération africaine de football (CAF) dans un communiqué conjoint. Un taux de remplissage qui fait mauvais genre alors que plus aucun billet n'était disponible et que le match était donc censé se jouer à guichets fermés ! Se plaignant d'avoir du mal à trouver des billets pour ensuite constater que les tribunes sont loin d'être pleines, les supporters dénoncent cette situation.

Des places « mortes »

Les organisateurs ont expliqué que, abstraction faite des « places dites ‘mortes’ », c’est-à-dire celles comprenant « les sièges de sécurité, les sièges de remplacement et les places à visibilité réduite », le SAOE offre 50 786 places exploitables. Ils ajoutent que 47 000 billets ont été mis en vente, « parmi lesquels certains ont été vendus au grand public, et d’autres réservés par des entreprises et des institutions ». « Cette répartition s'est effectuée en accord avec les besoins des différents publics concernés et les termes des accords signés entre la Côte d'Ivoire et la CAF, unique propriétaire de la compétition, dans le cadre de l'host agreement », ont-ils ajouté.

Une trentaine de points de vente à Abidjan

La COCAN a promis des mesures « afin de garantir un accès facilité à la billetterie de la compétition ». « Nous sommes prenons le problème en main. Vous verrez les résultats dans 48 heures », a renchéri lundi le Premier ministre Beugré Mambé. Ainsi, les tickets réservés aux pays participants et ceux « groupés » mis à disposition des personnes morales seront remis en vente « en cas d'annulation ou en cas d'invendus ». Une cinquantaine de points de vente ont d’ores et déjà été ouverts à cet effet, dont une trentaine dans le seul district d’Abidjan.

À Bouaké, ou s’est tenu Algérie-Angola lundi, le maire a distribué à la pelle des billets pour booster l’affluence au Stade de la Paix, comme on peut le voir dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux quelques heures avant la rencontre. Avec un certain succès puisque plus de 19 000 spectateurs ont été annoncés (sur 40 000 places). La prochaine rencontre des Éléphants contre le Nigeria, jeudi, sera scrutée de près.

CAN 2023 : polémique sur les billets, la Côte d’Ivoire réagit
Prudence Ahanogbe