Alors que des rumeurs au sujet d’un changement de pays-hôte ont circulé au cours des derniers mois, une délégation de la Confédération africaine de football (CAF) conduite par le secrétaire général Véron Mosengo Omba a débuté ce mardi une visite en Guinée, pays organisateur de la CAN 2025. Le but de ce voyage consiste a priori à confirmer le pays de Naby Keita, mais les autorités guinéennes ont tout de même souhaité mettre toutes les chances de leur côté et caresser l'instance panafricaine dans le sens du poil.

Dans ce cadre, le colonel Mamady Doumbouya, chef de la junte militaire au pouvoir, a déclaré lundi à la télévision d'État que cette compétition est «d'intérêt national et prioritaire». Par conséquent, toutes les dépenses liées à son organisation «seront traitées de toute urgence», a-t-il ajouté. En parallèle, le dirigeant a aussi annoncé le transfert de plus de 4,3 milliards de francs cfa (environ 500 000 euros) du budget de la présidence vers le budget du ministère de la jeunesse et des sports.

Reste à savoir si ces annonces permettront de convaincre définitivement la CAF…