Toutes à égalité avec un point au compteur à l’issue de la 1ère journée, les quatre sélections du groupe B de la CAN des moins de 20 ans vont tenter de faire la différence à l’occasion de leur deuxième sortie ce jeudi.

Forte d’un bel effectif, composé notamment de 3 internationaux A, la Tunisie va tenter de faire parler sa supériorité théorique face à la Namibie. Pour cela, il faudra montrer plus d’imagination que face au Burkina Faso (0-0) lorsque les Aiglons de Carthage se sont cassés les dents sur le bloc adverse. Attention aussi à bien gérer les contres namibiens pour éviter la mauvaise surprise. «Nous allons mettre en place une stratégie face à cette équipe avec des joueurs qui vont très vite et qui sont doués techniquement. Il ne faut surtout pas leur laisser de l’espace», a prévenu le sélectionneur tunisien Maher Kanzari. Un match plus indécis qu’il y paraît !

Le Burkina Faso doit se lancer

Dans l’autre match de la poule, un favori semble aussi se détacher : le Burkina Faso, nettement plus expérimenté que la Centrafrique qui découvre cette compétition. Mais les Fauves U20 ont fait bonne impression pour leur première sortie, eux qui ont frôlé, certes avec beaucoup de réussite, une victoire historique contre la Namibie avant de craquer en fin de partie (1-1). La marche s’annonce encore plus haute face à des Etalons U20 qui doivent lancer leur tournoi en remportant ce match.

«Le positif avec le nul du premier match, on ne peut désormais plus se cacher. Et pour ne pas quitter la compétition, nous sommes obligés de gagner. Ce ne sera pas facile contre une équipe de la RCA qui ne viendra pas en victime expiatoire», a résumé le sélectionneur burkinabè Oscar Barro.

Le programme de jeudi (horaires en temps universel ; pour la France, ajoutez une heure)

16h, Tunisie-Namibie, au Stade Cheikha Boidiya de Nouakchott
19h, Centrafrique-Burkina Faso, au Stade Cheikha Boidiya de Nouakchott