CM 2014 : le Cameroun, un Lion sans mordant ?

Dévoilée lundi par Volker Finke, la liste des 30 Camerounais apparaît très déséquilibrée. Composée en grande majorité d'attaquants ou de joueurs à vocation défensive, elle alerte sur l'absence de réel créateur de jeu chez les Lions Indomptables.


Cette équipe a de la qualité, c'est indéniable. La plupart des joueurs sont expérimentés (Mbia, Nkoulou, Makoun, Song, Webo) et évoluent dans de grands clubs européens. Surtout, l'équipe peut compter sur Samuel Eto'o, attaquant de classe mondiale et fer de lance de la sélection depuis plus d'une décennie. Oui mais voilà, le manque de joueurs créatifs se fait sentir lorsque l'on regarde la liste des 30 de plus près.

Une tactique résolument défensive

Entre les défenseurs d'un côté, et les milieux défensifs de l'autre, la priorité est donnée avant tout à la solidité défensive. En effet, lors du dernier match amical en mars dernier face au Portugal (lourde défaite 5-1), Volker Finke a décidé de mettre en place un 4-3-2-1 aux allures de 4-5-1, avec le seul Eto'o en pointe. Avec ses trois milieux défensifs (un devant la défense et deux relayeurs), le Cameroun joue d'abord pour ne pas encaisser de but, et opte plutôt pour des contre-attaques, avec des joueurs qui peuvent ressortir le ballon proprement et assez rapidement comme Alexandre Song, Jean II Makoun, ou Stéphane Mbia.

En ce qui concerne les deux ailiers, il s'agit le plus souvent d'attaquants de pointe repositionnés (Moukandjo, Webo ou Aboubakar). D'ailleurs, les attaquants retenus dans la pré-liste présentent à peu près tous le même profil. Seuls Fabrice Olinga (Malaga), Edgar Salli (prêté à Lens par Monaco) et Eric-Maxim Choupo-Moting (Mayence) sont de véritables ailiers de formation. Volker Finke a donc très peu de solutions possibles, surtout lorsque son équipe se retrouvera menée au score. À l'instar de l'équipe sénégalaise récemment, le Cameroun empile les attaquants de renom, sans penser à un véritable schéma tactique viable. D'autant plus qu'Edgar Salli et surtout Fabrice Olinga ne sont pas assurés de faire partie de la liste des 23, loin de là.

Sans véritable grands absents, cette liste met le doigt sur un problème récurrent dans le football camerounais : le manque de joueurs créatifs. Eliminé dès le premier tour de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud (avec seulement 2 petits buts marqués), et surtout pas qualifié pour les deux dernières éditions de la Coupe d'Afrique des nations, le Cameroun n'est plus l'équipe ultra-dominatrice du début des années 2000.

Des joueurs en grande forme, et l'interrogation Eto'o

Si le manque de créativité reste l'un des problèmes majeurs de la sélection camerounaise, Volker Finke peut néanmoins compter sur des joueurs en pleine forme. Henri Bédimo sort d'une grosse saison avec l'Olympique Lyonnais, et ses qualités offensives devraient faire beaucoup de bien au couloir gauche camerounais. Ensuite, Stéphane Mbia a aussi réalisé une saison aboutie avec son club de Séville, en offrant notamment la qualification pour la finale de l'Europa League dans les arrêts de jeu. Enfin, Vincent Aboubakar a confirmé son potentiel aperçu à ses débuts avec Paul Le Guen, lui qui a inscrit la bagatelle de 16 buts en Ligue 1 avec Lorient.

La seule grande interrogation demeure l'état de forme de Samuel Eto'o. S'il a réalisé une saison plutôt correcte (12 buts avec Chelsea toutes compétitions confondues), il n'a clairement plus ses jambes de 20 ans. Souvent blessé, l'ancien joueur du Barça a raté quelques matchs importants, comme le match aller face au PSG ou celui face à l'Atlético en demi-finale de Ligue des Champions. Une chose est sûre : son influence sur la sélection reste la même, et son expérience sera une vraie valeur ajoutée pour ses coéquipiers.

Avatar photo
Martial Debeaux