zzzzzzzzzzzzzz.jpg

Rudy Turinay a créé drogbareviens.com, et l’association éponyme, pour que Didier Drogba revienne marquer des buts pour l’Olympique de Marseille. Le site entend récolter des fonds pour assurer le transfert de l’international ivoirien, actuellement sociétaire du club anglais de Chelsea. Un concept inspiré de la première mouture d’un autre site : didier-revient.com.


zzzzzzzzzzzzzz.jpgRudy Turinay est fan de l’Olympique de Marseille (OM) et de Didier Drogba. Problème : l’international ivoirien joue actuellement à Chelsea (Angleterre) et ne semble pas motivé pour retourner sur la Canebière. Rudy Turinay est pourtant bien décidé à ce que « The Drog » revienne. L’étudiant en gestion et commerce a donc créé l’association de loi 1901 « Drogba Reviens », déclarée le 11
juillet 2008, et le site éponyme. Sur ce site, les fans du ballon d’or africain peuvent faire des dons ou encore acheter des tee-shirts pour financer le transfert de Didier Drogba à l’OM. Une idée que Rudy Turinay a eue en découvrant la première version du site didier-revient.com, fortement médiatisé il y a quelques semaines. Le Martiniquais de tout juste 20 ans nous explique ce qu’il attend de drogbareviens.com et sur la comparaison que certains font entre son site et didier-revient.com.

Afrik.com : Pourquoi avoir créé le site drogbareviens.com ?

Rudy Turinay :
C’est suite à la prise de connaissance du blog doodle.ch, qui est la première version du site didier-revient.com, que nous avons créé le site de l’association www.drogbareviens.com. Et ce, avant que « kain34 » (gestionnaire de didier-revient.com, ndlr) ne lance son site Internet. Cette information est vérifiable sur le site www.who.is. Nous avons pensé que l’initiative méritait mieux qu’un simple sondage avec des promesses de dons fictives et non représentatives. En tant que président de l’association et fan de Drogba avant tout, je désire réellement son retour et il me semble que les moyens que nous mettons en œuvre sont d’une toute autre dimension que ceux proposés par ailleurs.

Afrik.com : Vous parlez d’un mouvement Drogba Reviens. En quoi consiste ce mouvement ? Quelles sont ses actions ?

Rudy Turinay :
Nous parlons de mouvement car, bien conscients que l’argent n’est pas le
seul facteur de réussite, nous réalisons chaque semaine des interviews, des mini-jeux ainsi que des vidéo-clips créatifs (prochainement accessibles sur le site). C’est de l’engouement populaire dont nous avons besoin, et c’est donc de ce dernier que nous exploitons les fruits.

Afrik.com : Pour récolter des fonds on peut faire des dons ou acheter des tee-shirts. A combien s’élèvent vos recettes ?

Rudy Turinay :
Nous ne souhaitons pas, dans un premier temps, avancer de chiffres provisoires. Cela étant, la progression des ventes va en nous satisfaisant.

Afrik.com : A quoi servira l’argent récolté ?

Rudy Turinay :
Le transfert de Didier Drogba est la grande priorité du projet. Tant que celui-ci demeura possible, toutes nos énergies se tourneront vers un transfert sec de Didier Drogba vers Marseille. En cas de non faisabilité de ce projet, la redistribution de l’argent sera soumise à un vote des membres de l’association. Plusieurs idées sont avancées : financement d’une école de football dans un pays à fort potentiel, co-organisation du jubilé futur de Didier Drogba…

Afrik.com : Le président de l’Olympique de Marseille Pape Diouf a déclaré que le transfert n’était pas le seul problème pour avoir Didier Drogba, qu’il fallait aussi payer son salaire, ce que ne peut faire l’OM. Dans ce cas, à quoi bon collecter de l’argent pour le transfert ?

Rudy Turinay :
Nous avons pour projet de récolter de l’argent, certes, mais aussi de convaincre le principal intéressé. Quand bien même le montant du transfert ne serait pas finançable par nos uniques soutiens et membres de l’association, nous maintenons que Didier Drogba ne pourrait rester insensible aux efforts financiers réalisés par ses fans. Et comme il le dit clairement dans son DVD « Didier Drogba, l’incroyable destin », ce n’est pas l’argent qui l’a fait partir à Chelsea. C’est donc dans ce sens que nous serons en droit d’attendre un effort financier de sa part, en juste retour de l’amour que nous lui portons.

Afrik.com : Si Didier Drogba quitte Chelsea, ce sera vraisemblablement pour jouer dans un autre club européen que l’OM. Du coup, encore une fois, votre travail de collecte de fonds n’est-il pas vain ?

Rudy Turinay :
Nous sommes convaincus que Didier Drogba souhaite décrocher un titre majeur au niveau international (UEFA Champion’s League, Ballon d’Or France Football, Coupe du Monde des Nations). S’il part jouer dans un autre grand club européen que l’OM, c’est bien pour réaliser ses objectifs. Et de fait, une fois comblé, il pourra revenir l’esprit libre vers son club de cœur. Donc, pour illustrer mes propos, si Didier Drogba va jouer au FC Barcelona (Espagne, ndlr), c’est qu’il a l’intime conviction qu’il fera mieux qu’une finale de Ligue des champions l’an prochain. Et de fait, toute considération géographique occultée, en allant à Barcelone, il se rapprocherait d’autant plus de Marseille.

Afrik.com : Arrive-t-il qu’on vous confonde avec le site didier-revient.com ? Cela vous gêne-t-il ?

Rudy Turinay :
Je pense qu’il faut prendre le problème sous un autre angle. Certes, confusion il y a dans l’imaginaire des internautes les moins aguerris. Ceci ne va évidemment pas en nous surprenant. Cependant, chacun peut observer des différences notables en termes de professionnalisme, de créativité et de moyens mis en œuvre. Et sans dévaluer une action qui nous a inspiré, compte tenu des soutiens apportés à leur création, un minimum de motivation leur aurait était nécessaire pour obtenir gratuitement d’un web graphiste la refonte de la charte graphique d’un site qui possède un énorme potentiel.

Afrik.com : Le site didier-revient.com parle de « Drogbathon » pour recueillir des fonds, et vous aussi. Comme la couverture médiatique a été forte pour didier-revient.com, n’avez-vous pas peur qu’on vous accuse de surfer sur l’élan qu’il a suscité pour vous faire connaître ?

Rudy Turinay :
Rosa Parks n’était pas la première femme noire à refuser de se contenter des places d’autocars réservés aux « personnes de couleur ». Elle a cependant eu le mérite d’aller au bout de son action en prêchant un converti, en la personne du docteur [Martin Luther] King. De fait, toute proportion gardée évidemment, nous ne pensons pas que les questions d’orgueil, de médiatisation et de hiérarchisation des actions fassent avancer le débat. Si nous réussissons notre entreprise, peu nous importera qui arborera fièrement les lauriers et qui sera congratulé. Notre projet s’inscrit sur le long terme et bientôt toutes ces questions ne se poseront plus.

Afrik.com : On a le sentiment que didier-revient.com vous présente à mots couverts comme ayant un but « lucratif ». Avez-vous cette impression et, si oui, que répondez-vous?

Rudy Turinay :
Pour répondre, je vais vous faire l’écho d’une phrase trouvée sur un forum : « Faites attention, il y a un lien qui redirige vers Paypal… ça commence à faire peur leur histoire ». La question que nous posons est : comment récolter des dons sans faire de transactions monétaires ? Car il semblerait bien que ce soit l’action économique qui pose problème à certains. Cependant, les statuts de la société prouvent clairement que le but est non lucratif. Je rappelle aussi qu’une association de loi 1901 ne peut reverser de dividendes aux membres dirigeants (le président ne pouvant être rémunéré de quelconque manière qu’il soit) et qu’en cas de cessation de l’activité, les fonds ne peuvent légalement être reversés qu’à une autre association du même ordre.

Afrik.com : Avez-vous pensé à vous associer à didier-revient.com pour être plus forts ?

Rudy Turinay :
Une alliance aurait évidemment était préférable pour tous. C’est en tout cas notre point de vue, et c’est dans ce sens que nous avons proposé une collaboration. Nous avons de fait proposé un soutien juridique et technique au dénommé « Kain34 » ainsi qu’à sa collaboratrice. Cependant, après quelques jours d’hésitation de la part des intéressés, nous avons dû essuyer un refus caractérisé par une absence de réponse.

Visiter le site drogbareviens

Lire aussi : Les Marseillais se mobilisent pour le retour de Drogba