La star de l’intersaison du FC Barcelone n’est pas à chercher du côté de Messi, Neymar ou Suarez. Si un joueur s’est révélé cet été en Catalogne, c’est bien Mounir El Haddadi, un hispano-marocain de 18 ans. Un nom à retenir !


Avec un Luis Suarez privé d’entraînement à cause de sa suspension, un Lionel Messi qui se repose de son long parcours en Coupe du monde et un Neymar qui soigne sa blessure aux vertèbres, le FC Barcelone n’a pas pu compter sur ses stars pour les matchs amicaux de pré-saison. Heureusement que le club catalan peut s’appuyer sur les jeunes pousses de la Masia.

Une préparation plus que convaincante

Ainsi, pour la rencontre face au Helsinki JK, Luis Enrique avait titularisé un onze 100% issu du centre de formation du FCB. Parmi eux, Mounir El Haddadi, posté sur le côté droit de l’attaque. Si le Barça a fait une démonstration en s’imposant 6-0, que dire de son jeune attaquant d’origine marocaine ? Virevoltant, le meilleur buteur de la dernière UEFA Youth League a inscrit deux buts face aux Finlandais. Mais El Haddadi ne fanfaronne pas pour autant. « Je vais continuer à travailler dur et j’espère grappiller des minutes match après match. Les buts viendront. Cela nous donne de la confiance et nous espérons en emmagasiner le plus possible avant le début de la saison », a-t-il ainsi déclaré après la rencontre.

30 minutes contre Nice (1-1), et un penalty obtenu, une heure de jeu contre Naples (0-1) avec plusieurs occasions à la clé, et enfin 58 minutes face à Helsinki couronnées de deux buts et d’une passe décisive, le jeune attaquant monte en puissance. Si bien qu’il pourrait très rapidement être responsabilisé par Luis Enrique en équipe première. Celui qui se fait appeler « Munir » a profité de sa pré-saison réussie pour passer devant l’international espagnol Gerard Deulofeu dans la hiérarchie des attaquants barcelonais. Ce qui a fait réagir le principal intéressé. « C’est vraiment un bon coéquipier. j’ai joué plus que lui car c’était la décision du coach. Il m’a dit de continuer à travailler comme je le fais. » a avancé l’hispano-marocain.

Futur Lion de l’Atlas ?

Mais ce bon été n’a pas seulement attiré l’attention de Luis Enrique. Le sélectionneur du Maroc, Badou Zaki, se montre également très intéressé par l’éclosion du talent. Selon le360.ma, Zaki aurait demandé aux dirigeants de la fédération marocaine de football de presser le pas pour que Mounir El Haddadi, actuellement international U19 espagnol, obtienne son passeport marocain le plus rapidement possible. Avec en ligne de mire, la CAN 2015 qui se déroulera au Maroc et avec l’objectif déclaré de renforcer son équipe. Car l’avenir des Lions de l’Atlas pourrait bien se trouver dans les pieds du prodige barcelonais…