La mère de Gyan Asamoah avait comme dernière volonté avant son décès des suites d’une maladie que son fils ne tire plus de penaltys pour le Ghana. Promesse tenue par la superstar du football ghanéen, héros malheureux de la Coupe du monde 2010. « Bien que ma mère m’a conseillé de ne plus tirer les penaltys pour le Ghana, ce n’est plus la dernière chose que je dois faire pour prouver mon respect à son égard. Donc pour l’instant je ne serai pas volontaire pour botter les penaltys pour le Ghana », a déclaré le Black Star (78 sélections) au micro de Metro FM. Et de rajouter : « Vous voyez que je suis la première option en termes de tirs au but pour mon club, ce qui n’est pas le cas avec le Ghana en raison de l’expérience précédente. Mais s’il y a tirs au but et si cela devient obligatoire pour moi de saisir ma chance, alors je le ferais. »