Remplacé par Charles Akkonor à la tête de la sélection ghanéenne en janvier, James Kwesi Appiah ne lâche pas la Fédération ghanéenne de football. L’ex-sélectionneur réclame des arriérés de salaires.

La situation reste tendue entre Kwesi Appiah et l’instance reine du football ghanéen. Quatre mois après avoir été déchargé de ses fonctions, l’ancien sélectionneur des Black Stars a effectué une sortie médiatique pour charger la Fédération et le ministère des Sports dans une affaire de salaires impayés le concernant.

«Je n’avais rien dit jusque-là. Mais je pense que, quand vous avez travaillé avec quelqu’un avec qui vous n’êtes plus, le mieux est de lui donner ce qu’il mérite», a affirmé le technicien à l’occasion d’une interview accordée au média ghanéen Starr FM avant d’enfoncer le clou : «J’ai l’impression qu’ils ne s’en soucient pas. C’est l’argent pour lequel j’ai travaillé. Je n’ai pas de nouvelles de la Fédération ni du ministère. Comment voulez-vous que je nourrisse ma famille ?»

James Kwesi Appiah réclame environ 175 000 dollars de salaires impayés et 10 000 dollars de primes, soit au total 185 000 dollars. Précisons que le natif de Kumasi, par le biais de ses avocats, s’est déjà adressé à la Fédération via une note écrite qui jusque-là est restée sans réponse. Si, dans les prochains jours, rien n’est fait pour qu’il puisse entrer en possession de ses émoluments, l’ancien défenseur et l’instance dirigée par Kurt Edwin Simeon Okraku devraient se donner rendez-vous devant les tribunaux pour en découdre.