Guinée Equatoriale : exclus, Nsue et Iban Edu balancent tout !

La belle épopée de la Guinée Equatoriale à la CAN 2023 vire définitivement à la mauvaise farce. Au lendemain de l'annonce de leur suspension par la Fédération équato-guinéenne de football (Feguifut), Emilio Nsue et Iban Edu ont riposté ce jeudi soir à l'occasion d'un direct sur Instagram.

En marge de leur direct, Nsue accusé de “plusieurs épisodes d'indiscipline grave”, et Iban Edu, dont le comportement aurait conduit à la “dégradation de la réputation et de l'image” du pays, ont reçu le soutien de leurs coéquipiers via un courrier de 8 pages signé par tous les cadres de la sélection comme le capitaine Carlos Akapo, Pablo Ganet et Jesus Owono. Tous ces joueurs accusent les dirigeants de la Feguifut d'avoir détourné 800 000 dollars de primes et de ne pas avoir payé l'hôtel où logeait la sélection, ce qui a entraîné leur expulsion.

Des “cancers”, “corrompus”, “analphabètes” et “voleurs”

Ils m'ont mis dehors sans aucune explication, ils ont inventé un écart disciplinaire. Ils m'ont humilié devant le monde entier“, a pesté Nsue, meilleur buteur de cette CAN (5 buts), avant de lister de graves accusations. “Ces cancers et ces corrompus qui gèrent le football en Guinée Equatoriale ont pris 1 million d'euros. Ils veulent changer le projet sportif et faire venir des Brésiliens. Vous êtes sans vergogne, nous sommes la dixième meilleure équipe du continent africain. (…) Ils ont falsifié les carnets de vaccination pour la Coupe d'Afrique. Ils prennent de l'argent partout, ils nous doivent de l'argent et ils le volent. Ce sont des cancers, nous leur donnons notre argent que nous n'aurions pas dû et ils se plaignent encore. Ils veulent nous emmener jouer contre l'équipe nationale d'Aragon. C'est ça le niveau intellectuel de ces analphabètes et voleurs.

“C'est soit vous, soit nous”

Les deux hommes ont aussi accusé les dirigeants d'avoir forcé le sélectionneur Juan Micha à attester de leurs supposés d'actes d'indiscipline. Ayant refusé celui-ci se retrouve désormais sur la sellette. Une chose est sûre : Nsue et Edu ne reviendront pas en sélection si un grand ménage n'a pas été effectué au préalable.

Vous êtes les pires de Guinée Equatoriale. C'est soit vous, soit nous, nous allons aller jusqu'au bout. Corrompus, cancers et sans vergogne. Le Nzalang va continuer mais avec ce président et son conseil d'administration, nous n'allons pas revenir. Continuer avec eux serait une humiliation. Je vais mourir pour mon pays, je vais donner le coup de pied au peuple et le laisser en profiter. La sélection est au dessus de tout et de tout le monde. Vive le Nzalang et la Guinée Equatoriale », a exhorté Nsue.

Après ce grand déballage de linge sale en public, le président de la république, Teodoro Obiang, va devoir prendre des décisions fortes et se ranger dans un camp ou dans l'autre… En attendant, la composition de la liste pour le rassemblement de mars promet un sacré casse-tête, et la Guinée Equatoriale, considérée comme une nation montante du football africain, pourrait bien devoir repartir de zéro…

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !