patrice.jpg

Bien connu sur le continent africain et passé notamment par les bancs de la Guinée, de la RDC et de la Mauritanie, Patrice Neveu a occupé les fonctions de sélectionneur d’Haïti en 2015-2016. Et l’aventure dans les Caraïbes s’est mal terminée pour le Français qui a saisi la Commission du Statut du Joueur de la FIFA en raison de salaires impayés et pour rupture abusive de contrat.

Selon nos informations, l’instance vient de donner raison au technicien en condamnant la Fédération haïtienne à verser dans un délai de 30 jours à compter de la date de notification, le montant de 80 000 dollars à titre d’arriérés de rémunération, plus un intérêt de 5% par année à compter du 23 février 2017 jusqu’à la date du paiement effectif. La Fédération devra également lui verser dans les mêmes délais le montant de 120 000 dollars à titre de compensation pour rupture de contrat, plus un intérêt de 5% par année à compter du 23 février 2017 jusqu’à la date du paiement effectif.

« En l’absence de paiement des sommes susmentionnées dans le délai imparti, le cas sera soumis, sur demande, à la Commission de Discipline de la FIFA pour considération et décision« , a indiqué l’instance dirigeante du ballon rond. Adjoint de Neveu à Haïti, Nicolas Santucci (ex-TP Mazembe) a lui aussi obtenu gain de cause pour un total de 60 000 dollars (hors intérêts).

patrice.jpg