Samedi, le Nigeria a remporté la 9e CAN féminine de son histoire (en 11 éditions) en venant à bout de l’Afrique du Sud (0-0, 4-3 tab) en finale à Accra au Ghana. A l’issue du tournoi, la Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé son équipe-type de la compétition.

Et surprise, celle-ci est dominée par le Cameroun, 3e de la compétition (4 joueuses), ainsi que par l’Afrique du Sud (3 joueuses). Malgré son sacre, le Nigeria ne compte que 2 éléments dans ce onze, tandis que le Mali et le Ghana sont également représentés.

Désignée à la fois meilleure joueuse et buteuse de la compétition, Chrestinah Thembi Kgatlana figure évidemment dans cette équipe. A l’inverse, la Nigériane Asisat Oshoala, élue Joueuse africaine de l’année en 2014, 2016 et 2017, n’a pas spécialement brillé au Ghana et elle doit se contenter d’une place de remplaçante.

Gardienne : Tochukwu Olueji (Nigéria)

Défenseures : Lebohang Ramalepe (Afrique du Sud), Janine Van Wyk (Afrique du Sud), Onome Ebi (Nigéria), Claudine Meffometou Tcheno (Cameroun)

Milieux de terrain : Raissa Feudjio (Cameroun), Marlyse Ngo Ndoumbouk (Cameroun), Elizabeth Addo (Ghana)

Attaquantes : Gabrielle Aboudi Onguene (Cameroun), Chrestinah Thembi Kgatlana (Afrique du Sud), Bassira Touré (Mali)

Remplaçantes : Kaylin Swart (Afrique du Sud), Asisat Oshoala (Nigéria), Linda Motlhalo (Afrique du Sud), Geneviève Ngo Mbeleck (Cameroun), Francisa Ordega (Nigéria), Fatoumata Diarra (Mali)