C’est sur le même score de un partout après prolongations, que se sont soldés les deux quarts de finale du jour et c’est après des séances de tirs au but épiques que la Côte d’Ivoire a éliminé le Cameroun et que le Nigeria a disposé de la Tunisie.


Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont éliminé, samedi au Caire, l’équipe des Lions indomptables du Cameroun par 12 tirs au but contre 11. Le choc annoncé entre les deux équipes, revanche des qualifications pour le Mondial 2006 n’a tenu ses promesses qu’après le temps réglementaire. Pendant une heure et demie le spectacle proposé a été décevant, les deux formations se craignent et jouent très défensivement. Dans le duel entre les deux meilleurs attaquants africains du moment Eto’o un peu avant la mi-temps perd son duel face au gardien ivoirien alors que Drogba a deux occasions à l’heure de jeu sans plus de succès. Zéro partout à la fin du temps réglementaire et un match tendu mais terne.

Heureusement les prolongations partent sur un autre rythme, Bakary Koné tout juste rentré en jeu débloque la situation pour les Eléphants à la 92e minute, après un tir sur la transversale d’Aruna Koné qui lui revient dans les pieds. 1-0 pour la Côte d’Ivoire, le match est lancé.

Un final d’anthologie

Dans la minute qui suit Gérémi sonne la révolte des Lions et trouve la transversale d’une frappe de l’extérieur du droit, puis trois minutes plus tard Albert Meyong égalise pour le Cameroun en se jouant du gardien ivoirien Jean-Jacques Tizié.

Le ballon va d’un but à l’autre mais aucun nouveau but ne sera marqué, il faudra donc en passer par la terrible épreuve des penaltys. Eto’o s’élance le premier pour le Cameroun et marque, Drogba suit et marque, puis les joueurs vont se succéder sans aucun échec, 10 tirs de chaque coté, 10 réussites. C’est donc aux gardiens de tirer, Hamidou d’abord puis Tizié réussissent leurs tirs. Extraordinaire, les vingt-deux joueurs ont tiré sans aucun échec. Il faut donc recommencer. C’est de nouveau Eto’o qui s’avance et qui manque son tir, puis c’est à Drogba qui réussit. La Côte d’Ivoire est en demi-finale. Eto’o est effondré et les Ivoiriens viennent le réconforter avant de laisser éclater leur joie.

Dans l’après midi, le Nigeria s’était qualifié en battant une équipe de Tunisie trop timide, 1-1 puis 6-5 aux tirs au but. Roger Lemerre, le sélectionneur français de l’équipe de Tunisie a déclaré « en 2004, le ballon avait roulé pour nous, cette fois-ci le ballon a roulé pour le Nigeria. C’est la loi du sport ».

La Côte d’Ivoire va rencontrer mardi le Nigeria dans la première demi-finale, alors que l’Egypte sera aux prises avec le Sénégal dans la seconde.