Où se jouera le Final Four de la Ligue des champions africaine en septembre ? Une chose est sûre, ce ne sera pas au Cameroun ! Sollicité par la Confédération africaine de football (CAF), le pays de Samuel Eto’o a en effet officiellement décliné cette proposition par la voix du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Seidou Mbombo Njoya. Le dirigeant a évoqué une décision des autorités politiques en lien avec la crise du coronavirus.

«Le vendredi 10 juillet 2020, j’ai, en ma qualité de président de la Fédération Camerounaise de Football, saisi la CAF en réponse à l’offre faite au mois de mai par l’instance faîtière du football africain pour l’organisation en Final Four de la Champion’s League édition 2020 au stade de Japoma à Douala. J’ai fait connaître à la CAF que le gouvernement n’a pas marqué son accord pour l’accueil par le Cameroun des demi-finales et finale de cette prestigieuse compétition africaine en raison des risques sanitaires liées à la pandémie du Covid-19 et les incertitudes sur l’évolution à court terme de cette pandémie», a annoncé le dirigeant lundi en conférence de presse, confirmant les rumeurs circulant ces derniers jours.

La CAF va donc devoir trouver un plan B. L’Egypte aurait déjà adressé sa candidature et dispose largement des infrastructures nécessaires. Problème : deux clubs égyptiens sont encore en lice en demi-finales, le Zamalek (contre le Raja Casablanca) et Al Ahly (face au Wydad Casablanca). Attribuer ce Final Four à l’Egypte risquerait donc d’être perçu comme une manière de favoriser les clubs locaux, malgré la probable absence de public en tribunes. De quoi donner du crédit aux rumeurs qui évoquent depuis plusieurs semaines la possibilité de délocaliser le tournoi dans le Golfe ? Affaire à suivre…