Le 11 Afrik du week-end (J13)

Comme chaque lundi, la rédaction d’Afrik-Foot a concocté son onze idéal, avec son équipe-type relatant les meilleures performances des joueurs africains évoluant dans les championnats hors du continent au cours du week-end écoulé. Découvrez la sélection de la semaine.


Guy-Roland Ndy Assembe (Nancy) : Candidat à la montée en Ligue 1, l'ASNL a engrangé trois nouveaux points lors de son déplacement à Créteil. Un succès sans appel des Nancéiens (3-0) bien aidés par leur portier camerounais, intraitable sur sa ligne. Si son équipe a dominé les débats, le gardien a su rester concentré pour faire le job lorsqu'il a été sollicité.

Issa Cissokho (Genoa) : D'abord placé sur le banc des remplaçants après son retour de sélection, le défenseur sénégalais va être l'homme providentiel au moment de son entrée en jeu pour décrocher la victoire devant Sassuolo (2-1). Lancé dans le dernier quart d'heure, l'ancien Nantais, très offensif, va se muer en passeur décisif pour la but de la victoire… à la 95e. Suffisant pour faire grimper le Genoa au 13e rang en Serie A.

Zouhair Feddal (Levante) : Avant-dernier de Liga, Levante a signé un probant succès (0-3) à Gijon lors de la 12e journée pour revenir à hauteur de ses concurrents. Victoire qui porte l'empreinte de l'international marocain, solide dans son rôle de défenseur, mais surtout décisif aux avant-postes avec une réalisation pleine de sang-froid en reprenant un ballon repoussé par la transversale, puis en se muant en passeur décisif pour le dernier but des siens juste avant la pause. La soirée parfaite.


Le onze Afrik du week-end | #J13 par afrikfoot

Nicolas Nkoulou (Marseille) : Dans la lignée de ses dernières prestations, le Camerounais s’est encore montré très solide contre l’AS Saint-Etienne (2-0), dimanche. Bon dans ses anticipations, il a comme souvent été intraitable dans les duels, réalisant quelques tacles spectaculaires. Son retour au premier plan coïncide avec le réveil de son club.

Faouzi Ghoulam (Naples) : Le Napoli poursuit sur son rythme infernal avec un 3e succès consécutif. Cette fois la victime se nomme Verone et a subi la loi des coéquipiers de l'international algérien. Pourtant de retour de sélection, l'ancien Stéphanois s'est à nouveau montré solide dans son couloir gauche et toujours précis dans son apport offensif, sans geste décisif à la clé pour cette fois. Suffisant pour revenir à deux points de l'Inter Milan, leader.

Jean-Michaël Seri (Nice) : Alors qu’il est, paraît-il, convoité par l’OL, l’Ivoirien a encore donné de bonnes raisons aux Gones de le recruter vendredi, contribuant activement à la correction que leur a infligés l’OGC Nice (3-0). Passeur décisif sur le premier but et avant-dernier passeur sur le troisième, Seri a réalisé un match plein, créant de nombreux décalages dans un rôle inhabituel de numéro dix. Ses passes lumineuses ont comme d’habitude fait le reste. Seuls deux gros ratés près du but adverse le privent de la prestation parfaite.

Emmanuel Badu (Udinese) : Son but n’est sans doute pas le plus beau du week-end mais il vaut son pesant d’or. Unique buteur du match contre la Sampdoria en reprenant un ballon dévié à bout portant (1-0), le Ghanéen a déjà inscrit sa troisième réalisation de la saison et permet à l’Udinese de se donner de l’air sur la zone rouge. Toujours aussi actif dans l’entrejeu, le Black Star s’est battu avec le Malien Molla Wague pour défendre l’avantage chèrement acquis à la 35e minute. Avec succès.

Ibrahima Traoré (Mönchengladbach) : Très en vue ces dernières semaines, l'international guinéen a fini par trouver le chemin des filets et inscrire cette réalisation qui lui manquait pour couronner ses prestations. Déclic survenu face à Hanovre, avec un match plein du milieu de terrain, intenable dans son couloir droit et à la conclusion d'un mouvement collectif pour tromper le portier adverse d'un extérieur du pied astucieux.. entre les jambes. Sa 2e réalisation de la saison.

Neeskens Kebano (Genk) : Si le week-end a été particulier en Belgique en raison de la menace terroriste qui a conduit à l’annulation de plusieurs rencontres, le Congolais ne s’est pas posé de questions. Auteur de l’ouverture du score contre Louvain sur une action confuse, il a réalisé un match plein, concluant sa prestation par un centre décisif sur le troisième but des siens qui s’imposent 3-1 à Louvain et renouent avec le succès après quatre revers d’affilée en championnat.

André Ayew (Swansea) : Les Swans peuvent toujours compter sur leur Ghanéen providentiel. Mal en point et menée 2-0 après 25 minutes, la formation galloise s'en est une fois remis à son milieu de terrain pour éviter un nouveau revers. Toujours combatif, l'ancien Marseillais va sonner la révolte d'une talonnade bien sentie pour la réduction du score, avant d'obtenir lui-même le penalty qui va permettre aux siens d'arracher l'égalisation.

Samuel Eto'o (Antalyaspor) : Mené à trois reprises sur le terrain de Galatasaray, Antalyaspor est revenu trois fois dans le match samedi (3-3) ! Une rencontre folle marquée de l’empreinte de Samuel Eto’o. Auteur de la seconde égalisation sur penalty (82e), le Camerounais a inscrit sa 10e réalisation de la saison, s’envolant seul en tête du classement des buteurs. Alors que Galatasaray avait repris l’avantage, il a ensuite sorti une talonnade venue d'ailleurs qui s’est transformée en passe décisive pour son compatriote Mbilla Etame qui s’est jeté pour permettre à son équipe d’arracher l’égalisation à la 93e. Magique !

Avatar photo
Malick Bamba