Les Pharaons ne vont pas laisser filer leur titre sans se battre. L’Égypte part largement favori face au Mozambique, ce samedi à 19h30, face au Mozambique. Une victoire et les Égyptiens rejoindraient la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la CAN 2010.


Mine de rien, les double champions d’Afrique sont là. Et bien là. Sans faire de bruits, l’Egypte se rapproche des quarts de finale de la CAN 2010. Une victoire ce samedi à 19h30 face au Mozambique et les tenants du titre pourraient se qualifier pour la suite de la compétition.

« Quand on a encaissé, on a su revenir et gagner. Toute l’équipe et le staff ont su travailler pour arriver à ça. Ce n’est que le début », assure le sélectionneur national égyptien qui entend bien faire taire les critiques nées après les barrages pour la Coupe du monde 2010. Confiance, certitudes et ambitions mais également méfiance envers une équipe qui a tout de même tenu en respect le Bénin de Stéphane Sessegnon lors de la première rencontre (2-2) après avoir été menée 0-2, voilà les maître-mots de l’Egypte pour ce samedi. Depuis la victoire des Pharaons face aux Super Eagles, les regards ont changé. On les annonçait sur le déclin mais les hommes de Hassan Shehata ont su répondre présents et les voilà qui pourraient rejoindre la Côte d’Ivoire en quarts de finale de la CAN.

David contre Goliath

Les Pharaons abordent ce match légèrement diminués. Cinq joueurs, et non des moindres (Hosni, Meteb, Ghaly, Gomaa, El Sakka), ont souffert de la grippe en raison des différences de températures entre l’extérieur et les chambres climatisées à outrance. Pourtant, on voit mal comment leurs adversaires du jour pourraient leur poser des problèmes.

Même s’ils ont remonté deux buts contre le Bénin, les Mambas semblent peu en mesure d’inquiéter les coéquipiers d’Ahmed Hassan. Il y a une, voire deux, classes d’écart entre les deux formations. Preuve en est, si besoin était, les vingt premières minutes catastrophiques des Mambas face aux Ecureuils. Même avec le retour de Dario Monteiro, les hommes du sélectionneur hollandais, Mart Nooij, ne paraissent pas à même de contrecarrer les plans des Egyptiens. Le Mozambique est une équipe jeune qui progresse à chaque match mais face à l’Egypte, Goliath devrait bien battre David.

Egypte-Mozambique en direct