Ces dernières semaines, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, tente par tous les moyens de faire annuler la décision de la LFP afin que la saison de Ligue 1 puisse aller à son terme. L’international algérien de Montpellier, Andy Delort, a tenté de raisonner le dirigeant rhodanien en insistant sur l’aspect sanitaire.

«Président, un de mes coéquipiers a été touché gravement par ce virus (Junior Sambia). On a été choqué, on a eu peur pour lui, pour nos proches, pour nous. Les malades du Covid-19 sont dans nos hôpitaux, se battent pour vivre et on ne remercie jamais assez le personnel soignant», a plaidé l’attaquant sur Twitter. Un message clair, net et précis mais plein de respect et sans polémique : le Fennec a su trouver les bons mots. Pas sûr toutefois que cela suffise à raisonner «JMA»…