Le dixième Ballon d’Or algérien a sacré, fort justement, Madjid Bougherra, le défenseur international des Rangers. C’est le deuxième titre de rang pour le joueur de 28 ans, pièce maîtresse de la renaissance des Fennecs. Ryad Boudebouz, Hadj Bouguèche, Idrissa Coulibaly, Abdelmounène Djabou, Rabah Saâdane, Yazid Mansouri, Slimane Raho, Samir Zaoui et Rafik Saifi ont également été récompensés.


Et de deux pour Madjid Bougerra! Déjà titré en 2009, le défenseur algérien des Rangers a conservé le Ballon d’Or Le Buteur-El Heddaf qui récompense le meilleur joueur algérien de l’année 2010. Magic a été élu par ses pairs: capitaines, entraîneurs et président des clubs de la L1 Nedjma ainsi que le sélectionneur national, le capitaine des Fennecs et les médias algériens.

Une juste récompense pour l’ancien Gueugnonais qui a largement participé à la renaissance des Fennecs, qualifiés pour la Coupe du monde 2010, vingt-quatre ans après sa dernière apparition. Le défenseur international a également brillé en club où il a été élu joueur de l’année par les supporters du club écossais, champion en titre avec un Bougherra en grande forme. Autoritaire et sûr de lui, il possède une bonne dose de technique qui surprend pour un défenseur central aussi rugueux. A 28 ans, Bougherra a sans doute réalisé sa saison la plus accomplie, couronnée d’un but plein de rage face à la Côte d’Ivoire (3-2) en quarts de finale de la CAN 2010.

Record égalé

« Je suis très heureux et fier de cette consécration. Elle intervient à l’ère du professionnalisme qui vient juste de démarrer en Algérie. Je suis d’autant plus fier qu’en face de moi, il y avait des joueurs qui étaient forts et qui pouvaient prétendre à obtenir le trophée. La concurrence était rude. Enfin, je dois rajouter que c’est mon second Ballon d’Or. Je suis arrivé à égaler le record que détenait jusque-là Karim Ziani », a affirmé Bougy, récompense en main.

Le dixième Ballon d’Or algérien a également sacré le meneur de jeu de Sochaux et de la Khadra, Ryad Boudebouz, élu meilleur espoir algérien. Au niveau local, Hadj Bouguèche  (MC Alger), Abdelmounène Djabou (ES Sétif) et Idrissa Coulibaly (JSK) ont également reçu une récompense, respectivement le titre de Soulier d’Or, meilleur joueur local et meilleur étranger de l’année. De leur côté, l’ex-sélectionneur Rabah Saâdane et les anciens joueurs Yazid Mansouri, Slimane  Raho, Samir Zaoui et Rafik Saifi ont reçu un prix spécial, récompensant leur carrière avec les Fennecs.

 Joueur algérien de l’année: Madjid Bougherra (Rangers)

 Espoir algérien de l’année: Ryad Boudebouz (Sochaux)

 Soulier d’Or algérien de l’année: Hadj Bouguèche  (MC Alger)

 Meilleur joueur local de l’année: Abdelmounène Djabou (ES Sétif)

 Meilleur étranger de l’année: Idrissa Coulibaly (JSK)

 Prix spécial: Rabah Saâdane (ancien sélectionneur de l’Algérie), Yazid Mansouri (ancien capitaine de l’Algérie), Slimane  Raho, Samir Zaoui et Rafik Saifi (anciens joueurs de l’Algérie)