Initialement présent dans la liste des 23 joueurs du Maroc retenus pour prendre part à la CAN 2019, Abderrazak Hamdallah a finalement été remplacé par Abdelkrim Baadi, officiellement en raison d’une blessure. Alors que des rumeurs insistantes évoquent un conflit entre l’attaquant d’Al Nassr et une partie du groupe ainsi que son départ volontaire, le sélectionneur adjoint des Lions de l’Atlas, Patrice Beaumelle, a maintenu le flou à ce sujet dimanche en conférence de presse.

«Il va falloir se passer d’Hamdallah, pour des raisons dont aujourd’hui, on ne veut pas parler. On veut vraiment rester focus sur la Coupe d’Afrique et le groupe qu’on a. Parler de gens qui ne sont plus là, ça ne sert à rien et ça ne sera pas objectif, ça ne va pas nous faire marquer plus de buts», a éludé le technicien français en conférence de presse.

«Sincèrement, aujourd’hui, ce n’est pas le problème Hamdallah ou autre. On est en pleine préparation et on veut voyager en Egypte avec tous les joueurs et le staff déterminés, pour être ensemble. Donc je pense qu’on parlera de ça après. Vous verrez, je pense, que ce n’est pas grand-chose, mais aujourd’hui Hamdallah n’est plus là et on doit faire sans. Et en tant que staff et coach, on doit préserver l’équipe. On en parlera certainement plus tard, mais aujourd’hui on garde le cap et l’essentiel c’est l’Egypte», a conclu Beaumelle. Au vu des mots employés, il semble assez clair que l’attaquant n’a pas seulement quitté le groupe en raison d’une blessure…

Les deux passages où Beaumelle évoque le cas Hamdallah